La tournée canadienne de la formation Annihilator est très attendue par les amateurs montréalais, car la dernière fois que ces derniers se sont produits dans une salle de la métropole date de plus de vingt ans. Afin de célébrer cela, nous avons droit à deux autres groupes thrash en première partie, soit la formation australienne Mason ainsi que le groupe local Mutank.

Pour des raisons inexpliquées, la formation Mason arrive sur scène du Café Campus à 19h30, soit 30 minutes plus tôt qu’annoncé. Il est donc tout à fait normal de retrouver qu’une poignée d’amateurs pour leur prestation. La musique du groupe est très agressive et les musiciens sont très dynamiques sur scène. Comme il est souvent le cas lors des premières parties, la foule se tient loin de la scène et le chanteur James Benson ne perd pas de temps pour indiquer aux amateurs de se rapprocher. Même si de nombreuses personnes ne connaissent pratiquement pas leur musique, elles sont rapidement conquises par leurs rythmes percutants. Malgré la petite quantité d’amateurs, le groupe a donné une excellente prestation.

Il faut maintenant faire place à la formation locale Mutank qui peut compter sur de nombreux partisans. À peine arriver sur la scène que le groupe assomme ces derniers avec leur musique inspirée du thrash des années ‘80s. Les amateurs sont survoltés et se poussent mutuellement au rythme de la musique tout au long de leur prestation. Le groupe profite de cette occasion pour jouer leur EP (W.H.A.T.S.T.H.A.T) en entier. De plus, les amateurs ont droit à une pièce instrumentale qui se retrouvera sur leur prochain album. Le quatuor offre encore une fois une excellente prestation et l’on peut voir une nette progression dans leur performance depuis les dernières années.

Les amateurs sont maintenant fin prêts et réclament Annihilator bien avant qu’ils arrivent sur scène. Ils accueillent donc chaleureusement Jeff Waters et ses acolytes en début de spectacle. Le dernier passage du groupe dans la métropole remonte à l’édition 2011 du Heavy MTL. Malgré cette longue absence, la salle n’affiche pas complet et le deuxième étage n’est pas ouvert. Cela n’empêche pas les amateurs de se pousser énergiquement lors des titres Suicide Society et King Of The Kill. Le son n’est pas très bon lors de ces titres, mais cela est rapidement corrigé. Les succès s’enchainent rapidement et Jeff interagit constamment avec les amateurs et il ne se gêne pas pour raconter quelques anecdotes au sujet des titres qu’il joue. Comme par le passé, la pièce Welcome To Your Death est renommée Welcome To Québec et Jeff demande aux amateurs de chanter le refrain à pleins poumons. L’excellente No Zone est quant à elle chanté par le bassiste Rich Hinks et ce dernier fait un très bon travail à la voix en plus d’être impeccable à la basse. C’est à ce moment que le concert est arrêté lors qu’un amateur saoul renverse son pichet de bière sur la scène à proximité des pédales du guitariste Aaron Homma. Malheureusement, les techniciens du groupe ainsi que la sécurité du Café Campus ne réagissent pas immédiatement et Jeff devra leur demander à ces derniers d’intervenir afin de pouvoir éponger ce dégât et continuer le spectacle. Dû à cet incident, le groupe coupe le titre Braindance et joue Chicken n’ Corn à la place afin de ramener la bonne humeur dans la salle. Malgré l’énergie dégagée par la musique et le dynamisme des musiciens, il faudra attendre la pièce Phantasmagoria pour voir le premier crowd surfer de la soirée. Bien entendu, les titres Alison Hell, Never, Nerverland, Second To None et Set The World On Fire seront ceux qui seront les plus appréciés par les amateurs, mais plusieurs démontrent beaucoup d’enthousiasme pour des titres plus récents comme Annihilator et Creepin’ Again.

Nombreux sont ceux qui voyaient Annihilator pour la première fois, et ces derniers ont grandement apprécié leur soirée. Il faudra maintenant espérer que le groupe reviendra dans la métropole dans un avenir rapprocher une fois que leur nouvel album sera disponible.

Auteur: Albert Lamoureux

Photographe: Thomas Courtois

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009