La formation allemande Xandria souligne la sortie de leur nouvel album avec une première tournée nord-américaine comme tête d’affiche. Pour ce faire, ils unissent leurs efforts avec les formations Kobra And The Lotus et Once Human, deux autres formations ayant une femme comme chanteuse. Ces dernières étaient accompagnées de la formation locale Decadawn lors de leur passage aux Foufounes Électriques.

Malgré l’heure hâtive des portes, il y a tout de même une bonne foule pour accueillir le groupe Decadawn. On remarque immédiatement que le chanteur Louis-Cahrles Tardy est maintenant aussi le guitariste du groupe. Même si cela limite ses déplacements sur scène, cela ne l’empêche pas d’offrir une excellente prestation vocale. Leur spectacle est énergique et la foule s’anime au fur et à mesure que leur courte prestation progresse. Cette soirée à quelque chose de particulier pour le groupe, car c’est le dernier concert de Pierre-Olivier Mérizzi, l’autre guitariste du groupe. Comme par le passer, leur spectacle prend fin avec le titre Solitary Confinement.

Il ne faut pas attendre très longtemps avant de voir la formation californienne Once Human pour la toute première fois dans la métropole. Si l’on se fie à la quantité de monde qui se trouve dans la salle, nombreux sont les amateurs qui voulaient voir leur spectacle. Même si le groupe est relativement jeune, leur présence sur scène est impressionnante et très dynamique. La chanteuse Lauren Hart interagit constamment avec la foule et offre une prestation vocale regorgeant d’agressivité. Même si plusieurs amateurs attendaient avec impatience leur prestation, les nouveaux amateurs succombent rapidement au charme de leur musique qui s’apparente à celle d’Arch Enemy. Jouissant d’un peu de temps à la fin de leur prestation, Lauren informe la foule qu’ils vont jouer un titre supplémentaire, au grand plaisir de cette dernière. À voir la réaction de la foule pendant leur prestation, il ne sera pas surprenant que de nombreux amateurs aillent les revoir au mois de juillet en première partie de DragonForce.

Même si le groupe Kobra And The Lotus est basé à Calgary, il est difficile de comprendre pourquoi c’est seulement leur seconde présence dans la métropole. Ce fait est cependant une des raisons qui explique la nombreuse foule qui scande leur nom à leur arrivée sur scène. C’est une soirée très particulière pour la formation, car ce spectacle coïncide avec la sortie de leur nouvel album qui a pour titre Prevail I. C’est pour cette raison que le groupe n’hésite pas à jouer les pièces Gotham, Hell On Earth et You Don’t Know. Même si l’éclairage laisse à désirer tout au long de leur spectacle, les musiciens sont très dynamiques sur scène et la prestation de Kobra Page est très inspirée. Le groupe gagnera cependant le cœur des amateurs avec la pièce 50 Shades Of Evil, jouée en fin de prestation. Avec une telle réaction des amateurs, il y a fort à parier qu’il ne faudra pas attendre encore sept ans avant de les revoir dans la métropole.

C’est maintenant le moment que tous les amateurs attendent et ces derniers ne se gênent pas pour crier haut et fort le nom de la formation Xandria afin de les faire monter sur scène le plus rapidement possible. Ayant eux aussi un nouvel album à promouvoir, il est surprenant de voir qu’environ la moitié de leur concert soit composé de titres proviennent de leur nouvel album  album Theater Of Dimensions. Comme à son habitude la chanteuse Dianne van Giersbergen est tout simplement infatigable sur scène. En plus d’être très dynamique, elle interagit constamment avec les amateurs tout au long de la soirée. Marco, Steven et Philip sont eux aussi extrêmement énergiques et une plus grande scène leur aurait rendu la vie beaucoup plus facile. Même si elle chante seulement sur les deux derniers albums du groupe, Dianne est tout aussi à son aise lorsqu’elle chante les compositions des autres chanteuses. We Are Murderers (We All) et Cursed seront les titres les plus appréciés par les amateurs avant que les musiciens se retirent pour le rappel. Fait inusité, Dianne profite du balcon des Foufounes Électriques pour s’adresser à la foule avant de revenir pour compléter la soirée avec Burn Me et Valentine.

Même si la salle était loin d’être remplie au maximum de sa capacité, il y avait des amateurs qui sont venus voir les trois groupes principaux et ces derniers ont été très bruyants tout au long de la soirée.

Auteur: Albert Lamoureux

Crédit photo: Extensive Enterprise (Mihaela Petrescu) et Xandria

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009