Comme c’est le rituel depuis quelque temps déjà, The Exalted Piledriver était de passage dans la métropole pour son concert annuel. En plus de ces derniers, les Katakombes accueillaient les formations Domination, Special Ops et Entropy en première partie.

Même si l’on pense qu’un début de concert tardif est à l’avantage du premier groupe de la soirée, cela n’est pas le cas et il y a très peu d’amateurs lorsque la formation Domination arrive sur scène. Originaire d’Ottawa, il est un peu normal qu’elle soit peu connue dans la métropole, mais leur musique thrash est à la fois agressive et intense. Leur prestation est dynamique et il y a quelques amateurs qui se poussent au rythme de leur musique et d’autres qui hochent leur tête. Le moment fort de leur prestation est bien entendu survenu lorsqu’ils ont repris Reign In Blood de Slayer.

Il y a un peu plus d’amateurs lors de la prestation du groupe Special Ops, et  ces derniers se massent davantage devant de la scène, au grand plaisir de la formation. Ces derniers sont très dynamiques sur scène et le chanteur/guitariste AK Johnson interagit constamment avec les amateurs. Leur musique est entrainante, mais mise davantage sur le groove et le hard rock que sur le thrash, ce qui incite davantage les amateurs à faire la fête. Il ne sera donc pas surprenant de voir quelques amateurs danser un swing au lieu de se pousser.

C’est maintenant au tour de la formation Entropy de faire un retour sur scène. Comme leur dernière prestation dans la métropole remonte à 2012, il est normal de voir de nombreux amateurs anxieux de les revoir (ou de les voir pour la première fois). Les musiciens dégagent beaucoup d’énergie et les amateurs ne se gênent pas pour se pousser tout au long de leur prestation. Malgré l’intensité des musiciens et la détermination du guitariste Danny Lauzon, la qualité sonore de leur prestation laisse à désirer et il y a de nombreux retours de son. Cela gâche en quelque sorte le retour sur scène de ce groupe qui était attendu par de nombreux amateurs.

C’est enfin le temps d’accueillir The Exalted Piledriver et les amateurs ont hâte de pouvoir se déchainer sur la musique endiablée du groupe. Portant fièrement son masque orné de piques ainsi que son harnais de cuir, Gord est en grande forme et interagit autant en français qu’en anglais avec la foule. Commençant leur prestation en force avec les titres Alien Rape et Piledriver, les nombreux retours de son dans le micro de Gord auront malheureusement le dessus sur les musiciens et ces derniers arrêteront de jouer pendant le deuxième titre pour que le technicien règle ses problèmes. Le groupe se remet rapidement au travail et les amateurs se poussent mutuellement pendant l’enchainement des titres Lord Of Abominations, Sex With Satan et Witch Hunt. Gord prendra une petite pose pendant l’instrumentale Raging Death avant de faire chanter les amateurs à pleins poumons pendant Metal Inquisition. Malheureusement pour le groupe, de nombreux amateurs partent avant la fin du spectacle pour ne pas manquer le dernier métro. C’est donc devant une plus petite foule que la formation joue Allegiance To None, leur nouvelle composition avant de terminer la soirée en force avec The Executioner et It’s Killing Time (composition de Dogs With Jobs). Encore une fois, le groupe a donné un excellent concert, même si les problèmes techniques leur ont rendu la vie plus difficile par moment. Gord remercie les amateurs qui se sont déplacés aux Katakombes et mentionne qu’ils ont déjà hâte de revenir dans la métropole.

Auteur: Albert Lamoureux

Photographe: Romy Del Signore (archives Thorium)

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009