THE DO

09 Novembre 2014 – Après la sortie de leur 3ème opus, Shake Shook Shaken, encensé par la presse spécialisée et par les fans, le groupe The Do fait son grand retour sur les scènes françaises avec, entre autre, le concert de dimanche dernier au Bikini de Toulouse devant un peu plus de 1300 personnes.

C’est Ambroise Willaume, chanteur et guitariste du groupe Revolver, qui nous a réalisé par le biais de son projet solo, Sage, un magnifique préambule de 30 minutes au concert de The Do. Dans une ambiance intimiste magnifiée par des lumières venant des 4 coins de la scène, on a pu apprécier tout le talent de pianiste d’Ambroise alors qu’on le connaissait mieux une guitare à la main. Le public a été envouté par la belle voix du chanteur posée sur une musique calme parsemée de bits électro.

C’est à 21h30 tapantes que les deux musiciens multi-instrumentalistes accompagnant le duo The Do se sont installés sur scène pour débuter les premières notes de Omen sous une lumière tamisée encadrée par des rayons lasers. Olivia fait ensuite son entrée, revêtue d’une combinaison de pilote rouge, qu’elle porte également dans le clip de Despair, Hangover & Ecstasy. Après ce 1er titre, Dan s’installe discrètement derrière sa batterie électronique et le véritable show The Do peut enfin débuter. Avec un enchainement des titres de leur dernier album, tous aussi dynamiques les uns que les autres, nous avons pu apprécié le jeu scénique d’Olivia qui, parfois, semble possédée par sa musique. Avec des effets de lumière très léchés, la magie et l’énergie The Do opère sans difficulté sur un public conquis, qui ovationnera à de nombreuses reprises les 4 musiciens.

Avec ce troisième opus, Shake Shook Shaken, qui a composé 90% de la setlist de la soirée, The Do a fait un virage à 180° par rapport à leur second album Both Ways Open Jaws qui était plus folk et avec une omniprésence de cuivres. Ce soir au Bikini, le groupe à réarrangé le titre phare de cet album Slippery Slope pour coller à cette nouvelle tournée. On a été littéralement envoutés par cette ré-interprétation très électro et beaucoup plus explosive que l’originale, qui a fait danser et jumper le public. C’est à 22h30 sur le morceau Despair, Hangover & Ecstasy que le concert prend fin. Nous avons néanmoins encore pu apprécier 3 morceaux lors du rappel avec entre autre On My Shoulders, titre qui les a propulsé au grand public en 2007.

C’est un show grandiose que nous avons vécu ce soir au Bikini, même si 30 minutes supplémentaires nous aurait fait le plus grand bien.

Auteur & Photographe : Antony Chardon

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009