dsc_7431

12 avril 2015 – C’est dans le Metropolis sold out pour une deuxième soirée d’affilée que le groupe folk-rock canadien originaire de Victoria (Colombie-Britannique), Current Swell jouait en première partie. Avec un peu plus de 7 morceaux, ils ont offert une bonne, mais un peu longue, performance pour réchauffer l’ambiance samedi soir.

Wouhouu! The Cat Empire ont commencé leur set avec Brighter than Gold, Prophets in the Sky et Sleep Won’t Sleep. Une soirée groovy avec une quantité assez importante de body surfers pendant le show; un jeune homme en particulier a été définitivement plus de temps à surfer sur la foule que d’être sur le parterre. S’enchaina ensuite How to Explain, Wild Animal et The Lost Song avec une ambiance plutôt festive à saveur cubaine où on a même eu droit un friendly circle-pit et comme Felix Riebl l’a annoncé; […]Make circles with your friends and all the new friends you made tonight! Two Shoes, In My Pocket, Steal the Light avec un solo de drum! Le groupe, peu bavard sur scène, donnait peu de temps répit pour la foule hétéroclite qui s’était maintenant bien compactée à l’avant de scène partageant sueurs et éclaboussures de bière. La plupart des fans semblaient connaitre la majorité des morceaux joués de Steal the Light, Two Shoes et leur album éponyme. On a même eu droit à une nouvelle chanson! Même si Que Sera Ahora est dans les mêmes veines que leur dernier opus, c’est toujours plus difficile d’embarquer à 100% dans une chanson qu’on connait ni les paroles ni la structure.

S’approchant de la fin du show, le claviériste Ollie McGill a offert une interprétation de Mario Bros et Zelda en solo, allouant une petite pause au groupe avant de jouer la rythmé The Wine SongHarry James Angus à hypnotiser le public avec une solide prestation. Terminant avec Still Young donnant l’occasion à la foule de se défouler sur le parterre avant le rappel!

Le sextuor est revenu avec All Night Loud avec la foule qui chantait avec émotions et à tue-tête les paroles et pour finir avec le classique Chariot ou le parterre et le balcon ont donné l’énergie qui leur restait malgré la chaleur omniprésente du Métropolis. Avec deux représentations sold out et une performance solide, The Cat Empire est un groupe qu’on ne se lasse pas de voir en live et nous réchauffe un peu en vue de la saison des festivals!

DSC_6529

Auteure : Marie-Claude Collin

Photographe : Paul Blondé (Archives Thorium)

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009