Si il y a de cela quelques années vous m’auriez dit que j’allais voir Tengger Cavalry à Montréal, je ne vous aurais probablement pas cru, de là à les voir deux fois!? Depuis le déménagement du leader du groupe aux États-Unis, ce genre de spectacle à Montréal est maintenant possible pour le plus grand plaisir des fans de folk metal asiatique. La bande s’était amassée au Bar le Ritz PDB samedi soir et, si leur spectacle ressemble à celui que j’ai vu, ça allait être quelque chose! Malheureusement pour eux, Felix Martin qui devait faire partie de l’affiche n’a pu être présent à cause de problèmes de vols, il en revenait donc au groupe Malphas et à Samael Pelletier d’assurer l’ouverture du spectacle.

Samael Pelletier : Un virtuose tout en simplicité

Le nom Samael Pelletier sonne peut-être une cloche à plusieurs métalleux. En effet, en plus de sa carrière solo plus axée sur la musique acoustique, il est également guitariste pour le groupe montréalais Karkaos. Il avait la tâche de réchauffer la salle qui, disons le d’emblée, était pratiquement vide mais je vous jure que les absents ont vraiment manqué quelque chose! Oeuvrant dans un style s’approchant beaucoup d’Andy McKee, Samael Pelletier y est allé avec un set acoustique ambiant où mélodie, virtuosité et émotion ne faisaient qu’un. Il nous a interprété plusieurs chansons qui paraîtront sur son prochain album ainsi que plusieurs surprises donc un arrangement de Crazy de Gnarls Barkley fait par le guitariste Don Ross. On sentait parfois une certaine hésitation lors de l’interprétation des nouvelles pièces et quelques erreurs ici et là, mais rien qui pouvait gâcher notre expérience auditive. Une très bonne performance!

Setlist : Archaic Love, Koyunbaba 1st Mvt. (Carlo Domeniconi), 13 Dreams, Wonderlust, False Colors, Crazy (Gnarls Barkley Cover – Don Ross Arrangement)

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Malphas : Un melodic death metal prometteur

Avec l’absence de Felix Martin, le jeune groupe de Philadelphie Malphas devenait le support direct de Tengger Cavalry. Le sort s’est un peu acharné contre eux également car leur bassiste a décidé de quitter le groupe peu de temps avant le tournée mais qu’à cela ne tienne, le trio était prêt à nous présenter son matériel. Jouant dans un registre que je pourrais qualifier de “blackened melodeath”, les musiciens se sont montrés assez efficaces et leurs compositions sont assez intéressantes. Ils nous ont interprétés plusieurs pièces de leur nouvel album qui paraîtra probablement à la fin de l’année ainsi qu’une pièce de leur EP The Conjuring, Legions. Malheureusement ils n’ont pas bénéficié du meilleur son et le tout était parfois assez brouillon. Le seul point négatif que je pourrais relever de la prestation du groupe est le vocal du chanteur Paul DeSanctis que je trouve un peu monocorde. Une plus grande variété au niveau de la voix pourrait rendre le tout beaucoup plus intéressant. Somme toute, Malphas est un groupe qui a beaucoup de potentiel et j’ai bien hâte d’entendre leur premier album!

Setlist : Invoking The 39th Spirit, Legions, You Will Lead My Armies, Red Constellations, Heaven’s Fall II, Shards Of Truth

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Tengger Cavalry : Quand métal et chamanisme se rencontrent!

C’est seulement après environ 6 mois que le groupe Tengger Cavalry depuis leur passage aux Foufounes Électriques que la bande de Nature Ganganbaigal est de retour à Montréal avec un nouvel album intitulé Die On My Ride. Lors de leur dernier spectacle, seulement trois des membres avaient réussi à passer la frontière et malheureusement ils ont encore été confrontés au même problème alors qu’un des leurs n’a pas eu droit d’entrée au Canada. C’est donc devant une maigre foule que le groupe s’est présenté sur la scène du Ritz avec la confiance du guerrier! Après avoir entendu quelques nouvelles chansons, j’avais été un peu perplexe, mais c’est en spectacle qu’elles prennent tout leur sens. Les musiciens avaient l’air contents d’être là malgré le nombre de personnes présentes et on a eu droit à un spectacle de qualité. La chanteur, reconnu par son chant de gorge traditionnel, m’a surpris avec l’utilisation fréquente de screams très black metal et je crois fermement qu’il devrait l’utiliser plus souvent sur les albums. Plusieurs nouvelles chansons ont été interprétés comme Cursed, Independance Day et Me Against Me ainsi que de vieux classiques comme Golden Horde et ma préférée Hymn Of The Earth.

On peut dire que les gens présents en ont eu pour leur argent et je ne comprends toujours pas pourquoi ce groupe n’est pas plus populaire que ça. Ça risque fort de changer alors que Tengger Cavalry serait présent à l’édition 2017 du Wacken Open Air. C’est toujours un plaisir de voir ce groupe en spectacle et j’espère les revoir très bientôt avec une foule qui sera à la hauteur de leur talent!

Setlist : Cavalry In Thousands, Die On My Ride, Cursed, Hymn Of The Earth, Independence Day, To The Sky, War Horse, A Blade Of Time, Tengger Cavalry, Golden Horde, Wasted, Me Against Me, Mountain Side

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009