Bien qu’issu de la Californie, SXAP est un one man band, tel qu’il en pleut des centaines dans le Black Metal, avec un son unique et peu similaire à l’image stéréotypée que l’on peut se faire de la Mecque du surf. Ce projet solo de Matthew alias Lord Sxuperion est aussi connu comme batteur de Valdur, de Weverin et membre solo de Sxuperion et du nom d’artiste concernant cette présente critique, on nous démontre ici le côté hyper prolifique de ce multi instrumentaliste. Pour les besoins de la cause, nous appellerons Matthew l’homme derrière ces nombreux pseudonymes.

Avec une vision obtuse se limitant au Black Metal et au Death Metal, SXAP se veut littéralement un exercice de style mur de son. En fait, Sxuperion exploitait déjà cet angle musical qui pourrait s’apparenter au Black Metal de Krallice par exemple. Avec une saturation de l’oreille et un assaut continu de l’auditeur. On parle ici d’un album Expérimental dans un Métal extrême un peu comme certains EP de Mick Barr.

À la première écoute d’un album de SXAP ce qui ressort à prime abord, c’est surtout la surabondance sonore ainsi que la simplicité de l’exécution des pièces. Avant de totalement mettre de côté cet album rappelez-vous les premiers albums de Burzum, plus précisément Hvis lysett tar oss avec ses longues compositions répétitives. Il y avait une sorte de génie musical se cachant derrière ces longues minutes de prétention. Avec SXAP, on se rapproche d’un Black Metal américain, certes mais avec un angle très refermé sur lui-même et qui se fait un propre écho. Toutefois, c’est ici que s’arrête toute comparaison avec l’artiste Norvégien.

Les trois compositions de Cathedral cumulent plus de 40 minutes et chacune des pièces est une charge virulente qui s’apaise pour se terminer avec des éléments parfois électroniques ou d’atmosphère. Question de bien déstabiliser l’auditeur les pièces sont assez homogènes et les vocaux lointains comme sur la pièce Lacuum on croirait entendre le bruiteur du Parc Jurassique qui tente de trouver le bon mix pour un bruit de Tyrannosaure.

Bien qu’une approche avec précaution soit de mise, SXAP est un acte musical digne d’un certain intérêt. Cependant, la similitude avec Sxuperion est tellement évidente qu’il est mieux de réécouter The Cosmic Void pour se satisfaire de l’offre musicale que ce style et cette esthétique peuvent produire. De plus, le manque de diversité fait de Cathedral une galette unidimensionnelle suppliant au minimum une production un tant soit peu plus relevée. 

Note: 5 / 10
Format critiqué: 192 kbps mp3
Étiquette: Bloody Mountain Records
Sites Web: Bandcamp
Date de parution: 14 avril 2017

Auteur: Michaël Parent

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009