Je signe ici ma septième critique musicale pour Thorium Magazine et ceux qui ont eu la chance de me lire dans mes textes précédents comprendront que je reçois pas mal de promos de Métal dans la veine du post-Black Metal aussi communément appelé par certains croyant faire plus puriste comme étant de l’Atmospheric Black Metal ou même de l’Ambiant Black Metal. La ligne est bien mince entre ce genre qui allie le post-rock au Black Metal et le Blackgaze qui allie un genre encore plus précis de post-rock, le shoegaze, avec notre tendre Black Metal. Certains groupes choisissent une voie en particulier tandis que d’autres naviguent entre ces genres avec plus ou moins de succès.

Tout droit sorti de Scandinavie, soit du Danemark, la formation Sunken mise sur des sonorités parfois plus abrasives de qualité Black Metal et de mélodies simples et d’échos dans les voix rappelant un post-rock appliqué d’un vernis parfois velouté sans réellement se départir d’un son hargneux à souhait. C’est cette balance du Black Metal contemporain qui fait des compositions telles que la pièce Sunken, s’étalant sur plus de treize minutes, semble évoluer et passer par plusieurs états d’esprit dans la maitrise et l’élégance.

Des cinq morceaux sur Departure, la pièce titre de l’album est un marathon galopant de Black Metal infusé de riffs et blast beats dignes de Wolves In The Throne Room avec en arrière fond des claviers donnant cet atmosphère malsain, mélancolique et un tant soit peu mélodique. L’extrait inclus dans le lecteur plus bas est un bel échantillon de l’album dans sa grandeur et son aspect introspection avec sa finale qui fade out les éléments du chaos et place en avant plan quelques notes de ces claviers pendant quelques secondes servant à faire un trou Normand à notre tympan pour accueillir une pièce finale de saturation musicale qui conclue cet album.

Tel que nous venons de le souligner, la production de cet album est superbe et il est assez ardu de trouver bien des aspects négatifs pour cette critique. Certains diront que les chansons sont trop longues. Cependant, leur caractère sinueux fait qu’elles sont captivantes et peu répétitives. Pour un premier album Sunken se démarque avec une réelle maitrise des compositions et des moods que permet le post-Black Metal. Leur grande force est de savoir doser de manière remarquable les éléments de chaos, de mélodies et d’ambiance qu’ils placent dans leur musique.

Note: 8 / 10
Format critiqué: 320 kbps mp3
Étiquette: Triton’s Orbit Records
Sites Web: Facebook | Bandcamp
Date de parution: 26 mai 2017

Auteur : Michaël Parent

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009