Vendredi dernier, lors d’une chaude soirée d’été, était de passage Stray from the path et plusieurs autres bands au Le national. Des centaines de personnes étaient au rendez-vous pour profiter, encore une fois, du passage de ces bands hardcore, très reconnus pour leurs venues fréquentes dans notre belle grande ville. Kennedy, Gideon, Comeback Kid, Counterparts et Stray From the Path faisaient tous partis de cette tournée très attendue par les fans de hardcore. On va se le dire, ce sont tous des bands qui viennent souvent à Montréal, mais c’est toujours le fun de retourner les voir et profiter du mood de la foule. Parce que pour de vrai, si tu arrives dans ce genre de show avec l’air bête, normalement tu ne vas pas le garder longtemps cet air bête là. Les gens sont beaux, sont fins et surtout, sont contents d’être là.

Malgré le fait que le show commençait à 6 h 30 un vendredi soir, beaucoup de personnes étaient présentes pour Kennedy, le groupe qui ouvrait la soirée. S’en suivait de Gideon, qui normalement j’aime beaucoup, mais que plus le temps passe, plus je trouve que toutes les chansons se ressemblent. Par contre, je dois leur donner crédit sur le fait que leurs tounes sont catchy et donnent envie à pas mal tout le monde de bouncer au rythme de leur musique. La dernière fois que je les avais vues, j’avais vraiment été déçue par leur set, mais tout était bien chill vendredi passé. 

Comeback Kid, Comeback Kid, Comeback Kid. Pour vrai, je ne sais pas ils sont rendus à quel âge les gars, mais il me semble qu’ils roulent depuis un bon bout maintenant et ils se donnent à chaque fois que je les vois. Thumbs up pour continuer de jouer Wake The Dead après tant d’années, les fans (dont moi) ne se tannent juste pas!! C’était simple, bon et les fans  étaient très heureux de leur perfo. Counterparts n’ont pas dérogé du mood de la soirée en donnant une nice performance tout en étant aussi dépressif (opinion personnelle) qu’à l’habitude. Pour être bien honnête, ce n’est vraiment pas mon band pref, je les trouve trop depress la plus part du temps, mais ils ont tellement des fans nice et présents pour eux que ça devient bon. J’étais installée tranquille sur la mezzanine et je regardais le monde et le band aller et je feelais leur vibe. C’était joli à voir. 

Je ne peux pas vraiment cacher que SFTP c’est mon groupe pref avec le nombre d’articles que j’ai faits sur eux, mais bon. Je les aie vues pour la première fois il y a environ 8 ans et je ne me tanne pas de les voir. Je ne peux pas vraiment dire pourquoi d’ailleurs, mais ils me font sentir bien. Peut-être dans leur manière d’être frustrés après la société que nous sommes (surtout après les États-Unis) ou dans la façon de Drew Dijorio, le frontman, à toujours être positif et adorable avec la foule. C’est peut-être un mélange de tout ça. Il a d’ailleurs fait un speach disant que tout le monde était accepté lors des shows de SFTP et que le racisme n’était pas accepté pour ensuite enchaîner avec leur nouvelle chanson Good Night Alt-Right. By the way, le band a sorti un nouvel album : Only Death is Real, disponible sur Itune si tu es intéressé. Anyway, super performance avec un mix juste parfait de tous leurs albums. Andrew a dit à la foule que si nous avions des plaintes à faire que nous pouvions aller voir Dave Boucher (l’organisateur de l’événement), alors je me permets. Le son était beaucoup trop fort mon doux. Je n’amène JAMAIS de bouchon à un show, mais là, j’ai regretté! J’ai eu les oreilles qui ont bourdonné pendant une couple d’heures après mon départ.

Auteure: Élizabeth Gauthier

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009