dsc_7045

Avec l’annonce de la tournée 25e anniversaire de l’album Passion And Warfare, il est tout à fait normal que le Théâtre Corona affiche complet lors du passage de Steve Vai. Même si ce dernier est le seul artiste à l’affiche, il y a plusieurs amateurs qui attendent avec impatience l’ouverture des portes. 

Comme la musique du virtuose est unique, il est tout à fait normal de retrouver une foule très diversifiée qui privilégiera une place au balcon au lieu de se masser près de la scène. Après une longue période d’attente, Steve arrivé sur scène avec des lunettes équipées de lasers et d’une guitare qui incluent des lumières dans son manche. C’est donc suivant un petit vidéo servant d’introduction que la foule acclame les musiciens lorsqu’ils entendent retentir la lourde mélodie saccadée de Bad Horsie. Les titres The Crying Machine, Gravity Storm et Whispering A Prayer s’enchainent rapidement au grand plaisir des amateurs et on voit immédiatement que les musiciens se complètent à merveille. Steve s’adresse à la foule pour la première fois afin d’introduire l’album Passion And Warfare, avant de jouer les pièces dans le même ordre que sur l’album. L’écran géant sera utilisé principalement pour projeter des images et les vidéos des succès de l’album, mais il servira aussi d’interface pour que Steve puisse jouer avec John Petrucci sur The Audience Is Listening et Joe Satriani sur Answers. Ce type d’interaction fait bien entendu penser à la tournée G3 et recevra une excellente réception de la part des amateurs. Le fait de voir Steve s’amuser avec ses guitares en jouant cet album mythique crée des réactions fort différentes dans la foule. Certains seront totalement absorbés par la musique et auront des frissons par moments, tandis que d’autres seront tout simplement ébahies par la dextérité du virtuose. Un autre moment fort de la soirée survient lorsqu’il joue le titre Stevie’s Spanking de Frank Zappa. Cela est bien entendu accompagné d’un vidéo illustrant Steve et Frank joué ensemble sur scène. Le rappel sera quant à lui constitué du titre Fire Garden Suite.

Comme on pouvait s’y attendre, la prestation de Steve Vai fut excellente et très dynamique. L’interaction avec les autres musiciens et la foule a bien été répartie tout au long du spectacle. Les amateurs ont chaleureusement acclamé les musiciens après leur spectacle de plus de deux heures, mais le point marquant de la soirée sera bien entendu d’être présent pour vivre l’intégrité de l’album Passion And Warfare.

Auteur: Albert Lamoureux

Photographe: Thomas Mazerolles

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009