Vendredi dernier était un jour attendu pour plusieurs amateurs de métal, car c’était le jour où ils allaient enfin assister à un concert de Nailbomb. En fait, ils ont eu droit à la prestation complète de l’album Point Blank, joué par Soulfly. Étant donné qu’Alex Newport ne veut pas jouer ces titres, Max à décider de faire cette tournée avec son groupe. En plus de ces derniers, les Foufounes Électriques accueillaient aussi les formations Lodi Kong, Noisem et Cannabis Corpse.

Même si la formation Lodi Kong contient deux fils de Max, soit Zyon et Igor jr, peu d’amateurs se déplacent pour voir leur performance. Leur prestation est courte et intense, mais cela ne sera pas suffisant pour faire approcher la foule de la scène. Le groupe profite de cette tournée pour offrir une nouvelle composition, mais ce qui retient l’attention est le travail énergique et précis de Zyon à la batterie. Même si leur prestation n’a rien cassé, nous pouvons dire que leur premier passage dans la métropole est un succès.

C’est maintenant au tour de la formation Noisem de monter sur la scène des Foufounes Électrique devant une foule plus nombreuse venue les encourager. Leur musique est un mélange de death métal et de thrash qui incite quelques amateurs à se pousser, mais la majorité de la foule reste passive. Il est un peu dommage que le trio se concentre sur leurs instruments au lieu d’interagir davantage avec la foule.

La foule est beaucoup plus dense lorsque le groupe Cannabis Corpse monte sur scène. Utilisant le cannabis et le style musical de la formation Cannibal Corpse comme source d’inspiration, la formation offre une performance énergétique qui sera appréciée par les amateurs. Landphil (chanteur et bassiste) interagit constamment avec la foule et encourage les amateurs à se pousser tout au long de leur prestation. Nous verrons même quelqu’un déguisé en cannabis joindre le moshpit. Les amateurs garderont le meilleur pour la fin et ils ne se gêneront pas pour se pousser violemment lors des deux derniers titres.

Les amateurs sont maintenant fins prêts pour accueillir le groupe Soulfly sur une scène transformée en champ de tir. Le fait de jouer l’ensemble des titres de l’album Point Blank dans le même ordre que sur l’album n’allait pas suspendre les amateurs, mais ces derniers savaient exactement à quel moment ils allaient générer d’énormes moshpits. Max parle peu, mais interagit régulièrement avec la foule sur les titres mettant en évidence Igor jr à la voix. Max est en très grande forme et dégage beaucoup d’énergie sur scène, tout comme Mike Leon et Marc Rizzo. Ce dernier aura même la chance de se laisser aller lors d’un excellent solo de guitare qui soulèvera la foule. N’ayant pas l’idée de remplacer Alex Newport à la voix, Igor jr fait un excellent travail et sa prestation complète parfaitement celle de son père. Même s’il s’agit de sa seconde prestation de la soirée, Zyon est encore une fois très dynamique derrière la batterie. Comme ce concert est centré uniquement sur l’album, il n’y a pas de rappel, même si la foule souhaitait quelques titres supplémentaires. Si l’on exclut les quelques titres que Max avait joués avec Fudge Tunnel lors de la tournée de Sepultura avec Fear Factory et Clutch à l’Auditorium de Verdun et 1994, c’est la première fois que les amateurs montréalais avaient la chance de se déchainer sur la musique de Nailbomb, et ils n’ont pas raté l’occasion de se pousser violemment les uns contre les autres tout au long de la soirée!

Les amateurs attendaient cette soirée depuis longtemps et ils ont grandement apprécié leur soirée.

Auteur: Albert Lamoureux

Photographe: Thomas Courtois

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009