dsc_8851

Armé de leur tout nouvel album, Sonata Arctica était de retour dans ma métropole en compagnie des groupes Leaves’ Eyes, Omnium Gatherum et de la formation locale Elderoth.

Il y a peu de gens dans la salle lorsque la formation Elderoth arrive sur scène pour prendre d’assaut le Club Soda avec leur musique agressive. On remarque immédiatement que la formation a recours à la chanteuse Alina Gavrilenko (Snowmaiden) pour cette prestation. Même si les musiciens sont très dynamiques sur scène, le son est loin d’être parfait et cela n’aide pas les amateurs à assimiler leur musique. La combinaison de la voix opératique d’Alina à la voix plus agressive de Collin McGee n’est pas une nouveauté, mais elle est efficace, bien que la voix féminine soit beaucoup trop forte comparativement à son opposition masculine. Malgré cela, Elderoth fait ce qu’ils peuvent pour réchauffer la foule du Club Soda, mais ils manquent tout simplement d’expérience pour y arriver.

À en voir la réaction de la foule, on voit rapidement que le groupe finlandais Omnium Gatherum était attendu de pied ferme par les amateurs montréalais lorsque ces derniers arrivent sur scène. Mettant l’accent sur leur discographie plus récente, les musiciens offrent une performance agressive qui est très bien reçue par les amateurs qui hochent leurs têtes au rythme de la musique. Les musiciens sont très actifs sur scène, particulièrement Markus Vanhala (Insomnium), qui ne se gênera pas pour interagir avec la foule malgré de nombreux problèmes de sons. Ce sera la même chose pour le bassiste Erkki Silvennoinen, mais cela ne l’empêchera pas d’offrir une excellente performance sur scène. C’est avec cette courte et intense performance qu’Omnium Gatherum réchauffe le public montréalais pour les prochains groupes.

Leaves’ Eyes est une formation très appréciée par les amateurs de la métropole, mais plusieurs aimaient la charmante Liv Kristine et ne savaient pas comment Elina Siirala allait la remplacer. Leur prestation débute en force lorsque la formation arrive sur scène accompagnée de Vikings pour le titre Halvdan The Black. La foule est conquise immédiatement et sera très bruyante tout au long de leur prestation. Comme les autres groupes de la soirée, Leaves’ Eyes centre leur prestation sur leur nouvel album King Of Kings en jouant pas moins de cinq titres de ce dernier. On remarque qu’Elina est non seulement une excellente chanteuse, mais qu’elle est aussi très à l’aise sur scène. Bien que les seuls visages que les amateurs reconnaissent depuis leur dernier concert soient ceux de Thorsten Bauer et d’Alexander Krull, cela n’affecte pas la complicité de la formation sur scène et leur prestation est très énergique. Alexander arrive sur scène habillé en Viking et accompagné de nombreux Vikings pour chanter l’excellente Mot Fjerne Land en fin de spectacle. Ce qui sera très bien reçu par les amateurs qui auraient aimé que le groupe joue davantage.

C’est maintenant le temps d’accueillir la formation Sonata Arctica pour la seconde fois cette année. Depuis leur dernier passage, le groupe à un nouvel album intitulé The Ninth Hour et il est tout à fait normal que ce dernier soir au centre de leur prestation avec cinq titres. La première chose que l’on remarque est que depuis qu’ils ont partagé la scène avec Delain au printemps, Tony Kakko et Charlotte Wessels ont maintenant le même support de micro lumineux. Les Finlandais ont toujours eu du succès dans la métropole et les amateurs sont encore une fois très heureux de les revoir sur scène. Ils seront nombreux à chanteur The Wolves Die Young et bien entendu FullMoon. En plus de cette dernière, Tallulah et The Power Of One seront les seules vieilles chansons que le groupe intégrera dans leur prestation composée du meilleur titre de chacun de leurs plus récents albums. Comme par le passé, les musiciens sont très dynamiques sur scène et Tony interagit constamment avec les amateurs tout au long de leur prestation. Comme le veut la tradition depuis quelques tournées, Sonata Arctica termine leur spectacle avec les titres I Have A Right et Don’t Say A Word, avant d’enchainer avec Vodka.

Malgré la faible participation des amateurs en ce dimanche d’automne, ceux qui se sont déplacés au Club Soda en ont eu pour leur argent et ont grandement apprécié l’énergie dégagée par la formation Omnium Gatherum, le charisme de Leaves’ Eyes et le style festif de Sonata Arctica.

Auteur: Albert Lamoureux

Photographe: Thomas Mazerolles

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009