dsc_2281

Les Rockabillies de Social Distortion étaient de passage le 5 août passé au Medley de Montréal. Ils ont entrainé dans leur sillage la foule des nostalgiques de Hank William Senior . Précédés sur scène par The Strangers et les femmes fatales de Civet, les californiens d’Orange County ont su allumer le public montréalais comme le ferait un berger corse avec un bâton de dynamique dans une étable pleine à craquer.

Considéré comme un des groupes fondateurs du Punk Rock en Californie du Sud a la fin des années 70, Social D s’est largement inspiré de l’héritage musical laissé par Sex Pistols, Eddie Cochran et les Rolling Stones. Le groupe a évolué par la suite vers le style Rockabilly qui leur est propre en influençant au passage l’apparition d’autres groupes comme Pearl Jam, Rise Against et The Offspring. Sans nouveau matériel depuis 2004 (Love, Sex, and Rock ’n’ Roll) et 6 albums au compteur en plus de trente ans d’existence, la bande à Mike Ness a pourtant su surfer ce soir-là sur ses vieux succès commerciaux comme underground, à la plus grande satisfaction des différentes générations de punks rassemblés pour l’occasion.

Pierre angulaire et voix du groupe, Mike Ness est à ce jour le seul membre original restant. Auteur et compositeur de la plupart des grands succès du groupe. Icône. Enchainant avec dextérité sur scène des pistes comme Reach for the Sky, Ball and Chain et plusieurs covers dont Ring of Fire de Johnny Cash. Beaucoup de sueur a coulé ce soir-là dans l’atmosphère suffocante d’une salle dépassant sa capacité limite d’accueil. Il en fallait plus pour décourager un public conquis d’avance.

dsc_2257

Auteur : Paul Blondé

Pour en savoir plus : Social Distortion, Civet, The Strangers

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009