12 Sidilarsen08 Novembre 2014 – Ce samedi soir, la salle du Metronum, dans le quartier de Borderouge, ouvre ses portes à 20h pour accueillir pas 1 mais 3 groupes Toulousains grâce à la présence du Collectif Antistatic et Mathpromo. A Plane To The Void, Dwail et Sidilarsen se sont réunis ce soir pour une scène 300% métal Toulousain.

C’est A Plane To The Void qui ouvre les hostilités vers 20h40. Le set a duré prés de 30 minutes avec un metal hardcore qui déménage mais qui ne transcende pas encore le Metronum à moitié vide. Le groupe est bel et bien présent musicalement mais le public encore un peu timide, renvoie mal l’énergie déversée sur scène. La salle se réveille enfin quand les 5 Toulousains appellent en guest Julien Cassarino (chanteur de Rufus Bellefleur, Psykup et ex-Manimal). Une belle première prestation.

Peu après 21h30 et un changement de matos et de décor, c’est le groupe Dwail qui va tenter de secouer un Metronum légèrement ensuqué mais enfin bien rempli. En effet, dés les 1ere notes, l’enthousiasme du public commence à grandir et les pogos commencent à prendre forme gentiment. Les 4 musiciens nous offrent en prime quelques morceaux de leur dernier opus The Human Concern qui est fraîchement sorti  le 21 novembre et présenté au Nouveau Casino à Paris ce même jour. Bref, une vraie démonstration scénique offerte par Yannock au chant, qui nous proposera même quelques slams. Julian et Matéo, respectivement à la guitare et à la basse, nous offrent du bon gros son core’n’roll, comme ils aiment définir leur style musical. Et que dire de Léa à la batterie, si ce n’est qu’elle n’a rien à envier à tous les batteurs hommes de la scène métal. Une vraie bonne dose d’adrénaline et de métal pendant près d’une heure.

Sur les coups de 23h00, c’est enfin les Sidilarsen et leur dancefloor metal qui vont finir d’embraser un Metronum déjà brûlant. Le Chatterboxtour est littéralement une énorme claque en live. Un son radicalement puissant, chaque membre du groupe possède une prestance de dingue, un effet visuel avec les 2 écrans de chaque coté de la batterie et des lumières bien travaillées. Un show aux petits oignons pour un public prêt à faire danser le Metronum comme jamais. Du pur bonheur avec une setlist aussi riche qualitativement que quantitativement pour le plus grand plaisir de tous. Comment ne pas bouger, danser, sauter, tout simplement s’éclater sur des morceaux tels que Comme on vibre, La morale de la fable ou Hermanos qui créént un bon mouvement de foule et un wall of death bien mérité. Un cadeau de plus lors de cette soirée, offert par les Sidi, avec le titre On en veut encore et avec en guest encore un membre du groupe Rufus Bellefleur, soirée toulousaine oblige. La belle Bera nous régale de sa présence et de sa voix d’ange sur ce titre. Après le rappel des 600 personnes réunies ce soir dans cette super salle, Didou et ses acolytes nous offrent 3 derniers titres, dont un excellent cover de Prodigy avec le titre Breathe. Comme à leur habitude, ils clôturent la soirée avec le titre Des milliards, et sont repris par toute la salle à l’unisson. On peut appeler ça, une soirée parfaite et mémorable. Le Metronum en vibre encore.

Un grand merci aux 3 groupes pour le spectacle offert, ainsi qu’au Metronum et au Collectif Antistatic et Mathpromo.

Setlist :

Comme On Vibre
Retourner La France
Surhomme
Le Meilleur Est A Venir
La Morale De La Fable
Un Echo
Matiere Premiere
A Ton Ego
Back To Basics
Paradis Perdu
Solo batterie
A Qui Je Nuis Me Pardonne
Où Il Veut
Hermanos
Technotrone
On En Veut Encore (feat Bera)
Fluidité

La Fibre
Breathe (cover Prodigy)
Des Milliards

Auteur & Photographe : David Torres

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009