DSC_2955

20 avril 2015 – Après près de 4 ans d’attente, le groupe populaire One Republic a fait escale à nouveau à Montréal, dans le cadre de la tournée Native. Vous ne connaissez pas One Republic? Ouvrez n’importe quelle radio populaire et en quinze minutes, les chances que vous entendiez un de leurs succès sont grandes!

Dans un Centre Bell pratiquement plein, le spectacle débute avec la chanteuse Lights et son orchestre qui propose ses titres style synth-pop avec beaucoup de synthétiseur et d’effet sonores à la voix. Si vous connaissez Metric, c’est surement le groupe qui se rapproche le plus du son de Lights. De retour une seconde fois sur les planches du Centre Bell, Lights nous interprètes quelques unes des pièces de son plus récent album Little Machine, parut en 2014, comme Up We Go et Running With The Boy. Les musiciens avec leur jolie chanteuse offrent un spectacle à la hauteur des attentes (surtout si on n’en avait aucune!).

Un grand rideau blanc descend alors sur la scène pour cacher le changement de décor et d’instruments. L’entracte laisse place au spectacle principal avec la pièce Lights Up, pour ne laisser apparaitre que les ombres des musiciens sur le gigantesque tissu qui cache le band. Tous les bancs sont délaissés, les gens se lèvent et cris hystériquement pour accueillir leurs héros. Le grand voile tombe alors pour laisser place aux musiciens, et on admire leurs guitares éclairées de rayons lumineux intenses, qui se séparent dans la salle telle des petites boules disco. Honnêtement, l’effet que cette première pièce dégage est l’un des meilleurs que je n’ai jamais vu pour un début de spectacle. Wow!

La scène qui est montée ce soir est divisée entre la scène principale, et un petit pont qui amène à une petite scène en losange au milieu du parterre. L’éclairage, les praticables et les projecteurs en arrière scène on la thématique commune du losange, et deux écrans géants présente le spectacle en direct, pour les spectateurs, moins motivés monétairement, aux balcons.

Les musiciens s’amusent avec leurs chansons populaires comme What You Wanted et Something I Need, et décide ensuite de calmer le jeu avec leurs pièces plus douces en versions acoustiques comme les tant attendues Apologize et Stay With Me, en déplaçant l’orchestre sur la scène du milieu. Alors que tout le groupe est attroupé au centre, le rideau blanc revient tranquillement sur la scène principale pour cacher une nouvelle fois les instruments. Sur ce même rideau, on y voit des projections diverses qui vont ravir les spectateurs (des vidéos de Montréal en été, suivit du drapeau du Québec… ils veulent se faire aimer!). Le chanteur profite pour nous parler un peu et nous explique que Montréal est leur ville préférée au Canada! (Prends ça Québec!).

Auteur: Francis Desmarais

Photographe: Paul Blondé

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009