j-3-xtremefest-94-obituary

28 janvier 2015 – C’est une nouvelle année qui commence pour SPM Prod et elle démarre sur les chapeaux de roue avec une très belle affiche. A l’occasion de la tournée Inked In Blood 2015, le célèbre groupe de death  metal Obituary s’est invité au Metronum en compagnie de M :Pire Of Evil, Dust Bolt et Rotting Repugnancy. Malgré cette programmation de dingue, lorsque les portes s’ouvrent, la salle est bien vide.

C’est vers 19h30 que les anglais de Rotting Repugnancy font leur apparition sur scène. Ce groupe de brutal death vient, ce soir, défendre un deuxième album fraîchement sorti : The Path Of The Diminished. Le chanteur Iain Muir débarque le torse nu et bombé, exhibant ses tatouages et son regard noir,  j’ai cru qu’il allait nous faire le Haka le gars ! Que nenni, il nous balance alors un growl bien grave et fait preuve d’un belle présence scénique, à fond dans son personnage. Techniquement, rien d’exceptionnel à mon goût, Harry semblait peiner à la guitare, notamment sur Reing Of Suffering. Mike (jolie la basse pleine de cordes, mais c’est mieux quand on s’en sert) et Tom à la batterie semblent un poil plus enthousiastes. Le public est ma foi bien mou. Une première partie qui passe bien, avec le titre When Angels Fall plutôt sympathique,  mais j’attendais tout de même le groupe suivant avec impatience !

Hop hop hop changement de plateau pendant que le Metronum se rempli un peu. Les bannières du dernier opus de Dust Bolt : Awake the Riot, sorti en mai 2014, sont installées. Je suis ici pour Obituary mais aussi pour ce jeune groupe de Thrash allemand (actif depuis 2010) que j’écoute en boucle sur CD. 20h20 nous sommes replongés dans le noir. Je trépigne lorsque j’entends les premières notes de Soul Erazor…et bim ! Les thrasheux arrivent en trombe et vont mettre tout le monde d’accord.  Lenny pousse alors son cri thrash puissant et, durant tout le set il va gérer aussi bien le chant, la guitare et son rôle de show-man. Yaaaaa ! Les morceaux vont s’enchaîner à vitesse grand V, Awake the Riot, Violent Demolition, Beneath the Earth… Ca blast à la batterie avec Nico aussi performant que souriant. Sur le devant de la scène Bene à la basse est hyperactif, c’est dingue il ne tient pas en place, il court dans tous les sens plaçant un petit coup de headbanging par ci par là. Flo n’est pas en reste et nous balance ses riffs avec fougue. Dans le public ça y est c’est parti, Dust Bolt sait comment mettre le feu ! Pogo, circle pit, headbang c’est la fiesta, et ça fait du bien. Niveau light, ça clignote au rythme de la musique on en prend plein la vue et plein les oreilles. Les 4 gaillards prennent leur pied ça se voit (et moi aussi !), ils ne lésineront pas non plus sur la communication invitant les metalheads à s’agiter dans le pit. Toxic Attack et la fameuse Agent Thrash clôtureront ce show de folie ! J’attendais beaucoup et je suis plus que conquise, performance de 45 minutes qui aura largement convaincu les plus réticents ainsi que ceux qui découvraient le groupe. Quelle claque ! A revoir très vite.

Un petit break histoire de prendre un peu l’air et de se reposer la nuque avant l’arrivée de M :Pire Of Evil. Ce groupe de heavy est formé en 2010 par le guitariste Mantas (célèbre fondateur de Venom) ainsi que Tony Dolan (chanteur et bassiste de Venom pendant 4 ans). Ils sont accompagnés par Marc Jackson à la batterie depuis 2012. Extinction des lumières vers 21h15 le trio prend place et démarre avec Demone. Die Hard, Hellspawn, Don ‘t burn the Witch, la voix rock & roll de Tony est impeccable. Mantas ne fait qu’un avec sa guitare, technique et précision, un vrai bonheur auditif, d’autant plus que ce soir, le son est vraiment au top. Dans la salle l’ambiance est plus calme, il faut dire qu’après la tornade Dust Bolt, passer à du heavy, même extrême , c’est plutôt reposant. Les anglais vont jouer de nombreuses reprises de Venom comme Blackened Are the Priest, Carnivorous ou encore le titre phare Black Metal que le public reprendra en cœur. Marc assure carrément derrière ses fûts, il y va franco c’est propre et ça rock ! L’atmosphère se veut dark chez M :Pire Of Evil, clous, sang, 666, fumée et lumière oscillant entre rouge, bleu et vert, tout y est. Welcome to Hell , Dolan nous le rappellera lors de ses interventions. Un chouette final sur Countess Bathory sonnera la fin de la performance. Rien à redire, c’était bon et voir des grands messieurs comme ça c’est toujours appréciable.

Dernière modification sur scène, place au décor d’Obituary avec la pochette de leur excellent dernier album Inked In Blood en backdrop. J’avais vu le groupe cet été à l’Xtremefest (vous pouvez retrouver le report) et j’avais adoré leur show, c’est donc ravie que je les retrouve ce soir. Ce groupe américain a été fondé en 84 par les frères Tardy et fait partie des précurseurs du death metal avec 10 albums studio à leur actif. 22h30 on passe aux choses sérieuses, une courte intro permet aux musiciens de prendre place, puis, c’est Centueries of Lies qui résonne entre les murs du Metronum. Visions In My Head, Infected, Intoxicad, Bloodsoaked, c’est parti pour un enchaînement de tubes. Dans la salle c’est instantané, dès la première chanson tout le public s’agite et crie, on repart pour une série de headbang et circle pit. John Tardy s’impose, comme toujours, avec sa voix caverneuse et puissante ainsi que son charisme indiscutable. Encore une fois je dis waouw ! Son frère Donald, assène ses coups de baguettes avec force et fait chauffer la double pédale…Tacatacatac tacatacatac… Trevor et Terry, respectivement à la guitare et à la basse sont discrets mais néanmoins efficaces, les riffs sont à la fois lourds et mélodiques. Quant à Kenny Andrews, guitariste présent depuis 2012, on sent qu’il est vraiment content d’être là, le sourire aux lèvres. Le réglage sonore est vraiment parfait et c’est un vrai régal d’entendre ‘Til Death, Violence, Dead Silence sonner avec autant de netteté. L’ambiance est carrément au top, c’est chaud bouillant. Le groupe s’en ira pour mieux revenir. Le set durera encore le temps de quatre morceaux Back on Top ,I’m in Pain ,Inked In Blood et Slowly We Rot. Une prestation sans faille, Obituary nous aura encore servi un concert de grande qualité aussi bien scénique que musicale.

La soirée s’achève donc, la saison métallique toulousaine s’ouvre sur un show proche de la perfection, un fucking moment de pur plaisir. Merci à SPM et au Metronum et aux quatre groupes. Un petit coup de cœur pour Dust Bolt qui promet d’aller loin et qui a vraiment tout déchiré, on remercie le groupe ainsi que Mr John Tardy pour leur disponibilité.

Auteur: Fanny Dudognon

Crédit photo: Archives Thorium XtremeFest 2014

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009