03 nina attal06 Mars 2015 – C’est à Montauban que le blues a décidé de poser ses valises ce soir, au Rio Grande. Et la soirée s’annonce excellente avec la présence sur scène en 1er partie de Nicolas Cassagneau, accompagné par son band Nico & Co, et suivi par la jeune et talentueuse Nina Attal en tête d’affiche.

A 21h pétantes, Nico & Co avec l’emblématique Nicolas au chant et à la guitare débarque sur la scène du Rio Grande avec son blues sans frontières. Souvent seul sur scène l’ex-chanteur des Fly & the tox, s’est entouré ce soir de 3 autres musiciens, basse/ batterie/clavier, pour nous proposer un voyage musical riche et éclectique durant 1h, en nous amenant sur tous les continents. Un savant mélange de blues, de sonorités africaines, de reggae, de gospel et quelques touches folk, qui ont fait faire le tour du monde à une salle malheureusement à moitié remplie.

Apres cette très bonne mise en bouche musicale, c’est un petit bout de femme qui arrive sur scène. Du haut de ses 22 printemps et forte de plus de 300 concerts à son actif, Nina a acquis une expérience et une maturité rare pour son âge. Et des les premiers morceaux le ton est donné, un groove digne des plus grands comme sur les titres Baby et Ain’t gone, sorti de son dernier opus Wha produit a New York par Philippe Devin son guitariste et co-compositeur et Jerry Barnes (bassiste de Chic), nous met l’eau à la bouche. Un doux mélange de blues/rock, de soul, de funk et de rythm and blues. Accompagné par des musiciens pétris de talent, la belle chanteuse/auteure/compositrice régale son public par son jeu de guitare et sa voix digne des plus grandes divas du r’n’b des années 60/70. A ses débuts, il y a déjà 8ans, elle était surnommée la petite muse du blues, mais ce temps est révolu, elle est devenu la reine du rythms and blues. Avec une présence et une prestance sur scène incroyables, elle s’amuse tantôt avec son band, tantôt avec le public. S’agenouillant devant les solos de trompette et de saxo de Vincent et Sylvain, en admiration sur la virtuosité du jeu de Nicolas au clavier, des duos de guitare avec son compère Philippe ou encore des échanges avec le public, elle s’éclate comme une enfant. Mais en plus de sa folie pour mettre l’ambiance dans le Rio Grande, elle sait aussi toucher le cœur des gens en reprenant en version acoustique le morceau Freedom du film Django Unchained, un moment riche en émotion. Mais la petite parisienne a d’autres cordes encore à son arc, comme ce petit duo avec son saxophoniste aux bongos ou ce solo de guitare mémorable au milieu du public, jusque devant le bar au fond de la salle, un grand moment de musique et de partage. Nina Attal nous a offert durant plus d’1h30 de show ce soir, un vrai moment de bonheur. Un concert d’une grande intensité donné par une artiste accomplie (ainsi que son groupe) qui a bien compris que son terrain de jeu était la scène.

Je vous invite à aller sur son site voir la liste de ses concerts, car si elle passe près de chez vous, il est conseillé de ne pas manquer ce rendez-vous.

Un grand merci aux artistes pour ce somptueux concert et a toutes l’équipe du Rio Grande pour son accueil.

SETLIST NICO & CO :

-Woke up
-Rock me baby
-Blackbird
-Low down
-Mali blues
-Blues suede shoes
-Mercy mercy mercy
-Amazing Grace
-If the sea
-Bad boy
-I’ve got a feeling
-Captain
-Sweet Home

SETLIST NINA ATTAL :

-Baby
-Ain’t gone
-Good guy
-Stop the race
-People
-Freedom (Django Unchained)
-Put them in hell
-Everything you say
-The hole
-Run away
-Get away
-Bring me back that love
-Somebody to love
-The vow
-Know your name

Auteur et photographe : David Torres

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009