Une foule particulièrement énergique s’est réunie pour la première édition du Mile End Ex Musique Montréal (MEEMM), malgré les conditions plutôt bipolaires du weekend. Résolument familiale, l’ambiance du festival était à la convivialité, à la découverte, ainsi qu’à la consécration des artistes favoris des montréalais.

La programmation du MEEMM au large spectre, du rock, du folk, de l’électro, du pop, du funk, célébrait en grande pompe les artistes originaires de Montréal, tout en affichant des noms internationaux de valeur sûre. Lancée par le collectif MishMash, cette première édition de ce festival illustre clairement les ambitions de grandeur des organisateurs. Trois scènes habitaient l’espace convoité sous le viaduc Van Horne et un marché de style Pop-Up se tenait dans le bâtiment adjacent.

La scène principale Mile Ex fut inaugurée par Aliocha et sa présence attachante, malgré une assurance plutôt réservée. Charlotte Cardin l’a joint pour un duo acoustique très touchant. Par la suite, il fallait se précipiter à la scène Mile End pour joindre Tire le Coyote et son band de rockeurs. Les guitaristes hardis ont donné à la foule tout le dynamisme dont ils disposaient pour faire taper les pieds.

Scène Mile End était clairement la plus charmante du festival, perpendiculaire au viaduc, la foule s’y retrouvait emmitouflée sous le couvert du tablier de ciment. Les pylônes et les infrastructures y permettaient également une scénographie plus élaborée. C’est également là qu’ont performé les membres de Busty And The Bass, un groupe fondé à McGill. Je prédis qu’ils apparaîtront à la programmation de plusieurs événements dans la prochaine année. Gardez l’oeil ouvert, si les pieds vous démangent précipitez-vous au lancement de leur premier album, le 11 septembre prochain au Artgang (c’est gratuit!).

S’en est suivi Foreign Diplomats, que l’on pouvait retrouvé à la scène Van Horne, câlée au fond de la seule patch de verdure du site. Les 5 gars ont une mise en scène très bien huilée, c’est sans résistance aucune que la foule se laisse embarquer dans les divagations du frontman Élie Raymond.

Maude Audet, Adam Strangler, Partner, Megative, Matt Holubowski et Cat Power ont dynamisé la foule déjà survoltée par les derniers rayons de soleil de l’été.

Au coucher du soleil, c’est le temps de grimper l’escalier et profitez des couleurs qui découpent les formes industrielles du paysage. L’automne nous rattrape, la fraîcheur s’emparer du site, mais le public ne manquera pour rien au monde la performance de City and Colour. Leur performance a réchauffé les coeurs et réconforté les fans en manque de leur groupe préféré.

La foule se disperse repu en musique et en souvenirs.

Auteure: Mathilde Lessard

Photographe: Jessica Valoise

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009