13 Février 2017 – C’est une chaude soirée qui s’annonce au Connexion, placée sous le signe du punk-rock US avec le super-groupe de covers punk Me First and the Gimme Gimmes.

Mais pour commencer c’est le groupe Masked Intruder qui est chargé de chauffer la salle en première partie. Les musiciens apparaissent masqués comme le nom du groupe l’indique, sauf la deuxième guitariste qui remplace ce soir “Intruder Green” à son poste. Ils sont également accompagnés d’une personne que je surnommerai “Jean-Michel Malsain”, d’abord déguisé en policier puis beaucoup moins habillé par la suite, qui est apparemment là uniquement pour mettre l’ambiance. Mais la mission est accomplie avec brio, le groupe diffuse une bonne énergie et l’ambiance est belle et bien là, même si la motivation générale est loin d’atteindre le niveau qu’elle atteindra plus tard dans la soirée.

Après une courte pause, Me First and the Gimme Gimmes arrivent sur scène avec leurs magnifiques chemises aux motifs tropicaux, et commencent leur set par la chanson Summertime. Un début de concert un peu mou à mon goût, mais qui sera rapidement corrigé au bout de quelques chansons. L’énergie explosive du punk vient rapidement reprendre ses droits et emporter avec elle les spectateurs qui s’empressent de slammer à tout va sur les reprises telles que Jolene, Who Put the Bomp (in the Bomp, Bomp, Bomp), ou encore All My Loving des Beatles. Mais ce sont évidemment les tubes les plus connus I believe I can fly, Over the rainbow, et surtout I will survive, qui remporteront le plus grand succès auprès du public. (Savaient-ils que la chanson de Gloria Gaynor est un véritable hymne en France depuis la victoire de 1998 ?)

Si on peut bien sûr regretter l’absence des membres officiels du groupe (surtout Fat Mike de NOFX et Chris Shifflet des Foo Fighters, toutefois remplacé par son frère Scott – rien à voir avec la série du même nom bien entendu), il faut avouer que les membres de tournée se débrouillent très bien sans eux, Jay Bentley de Bad Religion en tête, affichant une bonne humeur communicative et distillant blagues et anecdotes pour le plus grand plaisir des English Speakers de la salle.

C’est malheureusement un peu plus tôt que prévu que le groupe nous quitte après 1h15 de concert environ, cela fait donc un peu court mais l’intensité de l’ensemble aura suffi à nous combler et à nous faire repartir de la salle heureux et fatigués !

Auteur : Sylvain Ginestet

Masked Intruder


Me First And The Gimme Gimmes

Photographe : Jérôme JACQUES

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009