M Pokora

M Pokora (photo : Richard Storchi – Pause Guitare)

Samedi 8 Juillet 2017 – Slimane, gagnant du show télévisé The Voice, tout de noir vêtu, éternel bonnet sur la tête arrive à 19h pile !  Avec une voix si puissante, que je frissonne dès les premiers couplets de Si je m’en sors, je suis tout simplement captivée. Accompagné de danseuses sur scène, il se dégage un mélange de douceur et d’émotion. Je ne connaissais pas du tout son album et je me suis régalée tout le long. Très touchant et très proche du public, il va d’ailleurs offrir son bonnet à la foule. Un joli medley reprenant des titres d’Amy Winehouse et de Stromae,  le morceau Paname et J’en suis là vont terminer ce très joli live.

20h30 C’est le trio L.E.J qui continue la soirée !! Toutes les 3 aux percus pour démarrer, leurs voix puissantes donnent une ampleur incroyable à ce début de set. Révelées il y a 2 ans environ avec un mash up des tubes de l’été Summer 2015, elles ont fait du chemin depuis en proposant des compositions engagées comme La Dalle et toujours des reprises des tubes du moment, simplement avec un violoncelle, quelques percus et des voix superbes. Donc pour ce soir, ça sera un savant mélanges de mash up et de leurs compositions. Je ne vais pas lister tous les morceaux repris, il y en a eu beaucoup mais gros coup de coeur sur When Angel Deserve To Die de System of a down et sur Seine Saint Denis Style de NTM joué en toute fin de set en hommage à leur région d’origine. J‘ai été plus que surprise par le dynamisme dégagé tout le long du concert, elles sautent partout, allant même dans le public en slammant ou sur les épaules d’un vigil pour distribuer des tee shirts. Une belle performance, pleine de générosité.

22h, C’est au tour de Vianney de s’installer sur scène. Seul avec sa guitare pour la 2ème année consécutive ici, il va livrer ses titres tout en douceur. C’est un peu trop lent à mon goût, il parle beaucoup, je n’accroche pas vraiment. J’ai quand même regardé l’intégralité du set, assise face à l’écran géant. Un écran derrière lui divisé en 3 pour former un V, il est plutôt statique mais ses titres sont chantés par ses nombreux fans. Petit moment que j’ai trouvé sympa, une interprétation du morceau Caroline de Mc Solaar. Il a fini avec les morceaux Je m’en vais et Moi aimer toi.

23h30, toujours assise en face de l’écran, je mets mes a priori de côté pour regarder Matt Pokora. Son My Way tour étant un véritable succès, je suis curieuse ! Effectivement c’est un vrai show à l’américaine, beaucoup de lights, de la pyrotechnie et 6 danseuses sublimes l’accompagnent. Je me dirige vers la scène pour voir ça de plus près. Le show est millimétré, les reprises de Claude François donnent une ambiance festive et bon enfant. Il a réussi le pari de mélanger les générations, ça chante et ça danse partout. Pourtant ça manque de spontanéité, on a l’impression que tout est calculé et à lire les commentaires sur les réseaux sociaux, ce show manquait réellement de partage. Je suis restée 45 min environ, c’était suffisant pour moi. Une conclusion de la soirée en demi teinte pour moi mais malgré tout c’était plutôt joli à regarder.

Auteure : Jenny Pukas

Crédit Photo : Richard Storchi (Pause Guitare)

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009