Marduk

1 mars 2015 – Noiser a décidé de marquer le 1er jour du mois de mars en proposant une affiche mettant le black metal à l’honneur, c’est si rare à Toulouse. Pas particulièrement amatrice ni experte dans ce style, je me rends tout de même à la Dynamo pour voir Marduk. Trois autres groupes seront de la partie : Belphegor, Bliss of Flesh ainsi que Krysantemia. Les toulousains se sont passés le mot et la salle sera comble.

Il est 20h lorsque les italiens de Krysantemia se mettent place. Ce groupe de thrash fortement teinté de death et de black s’est formé en 2009 et sort cette année un 3e album : Finis Dierum. Le rythme donné par Lucio est plutôt thrashy, le son des guitares est lourd avec des riffs parfois proches du death mélodique et parfois groovy. Les 5 membres de Krysantemia  nous offrent un mélange de styles assez curieux mais néanmoins efficace. Andrea assure le chant doublé par le bassiste Alessandro aux chœurs, Alex et Mario sont tous les deux aux guitares. Le set durera 30 minutes durant lesquelles défileront des titres variés dont Six Feet Away. Une première partie qui m’a plu, une bonne découverte !

Les français de Bliss of Flesh prennent la relève à 20h40. Après avoir réalisé plusieurs démos et EPs, le groupe a sorti un deuxième album en 2013 : Beati Pauperes Spiritu. Leur black/death sonne relativement bien en live avec des morceaux comme Apocalyptic Fields et  Pariah. La voix caverneuse de Necurat est maîtrisée et derrière ses fûts, Fleshstigma alterne les rythmes lents et les coups de double rapides avec précision. La basse est également bien présente, gérée par J.Poizon, le duo de guitaristes, Sikkardinal et Pandemic permet un beau mélange de sonorités. Technique, mélodie et brutalité, c’est fort de justesse et l’ensemble des metalheads présents ce soir semble conquis. 21h10 c’est déjà la fin de la prestation , merci pour la performance et la proximité avec le public.

Changement de plateau  avant l’arrivée de Belphegor. Les autrichiens sont de passage à Toulouse pour la première fois et viennent défendre leur 10e  album Conjuring The Dead réalisé en 2014. L’extinction des lumières aura lieu à 21h30 mais il faudra encore être patient, nous passerons 10 minutes à fixer une scène vide baignée de lumière rouge. Après s’être faits désirés, ils débarquent enfin et c’est sur Feast Upon The Dead que s’amorce la setlist. Les membres de Belphegor ont sorti la panoplie complète black metal : paint corpses sanguinolantes, cartouchières, crânes d’animaux et croix. La fumée envahissante ainsi que le jeu de lumières accentuent cette atmosphère dark, qui nous plonge dans l’ambiance, c’est certain ! Leur musique est un black/death râblé, violent et provocateur. Helmut joue le jeu du méchant nous balançant son chant guttural et puissant. Serpenth à la guitare assure aussi le chant de sa voix éraillée typiquement black metal. La température de la Dynamo monte d’un cran, c’est la guerre, ça pogote sévère ! Ils joueront In Blood, Gasmak Terror, Impaled Upon The Tongue Of Sathan…  Morluch fait vrombir les cordes de sa basse tandis que Marthyn assène des gros coups de double pédale à la batterie. Le son est très fort, assourdissant, c’est violent …trop pour moi. Un dernier morceau, Bondage Goat Zombie et le groupe quitte la scène. Le public est satisfait, moi je suis contente que ça soit enfin terminé après 1h de show !

Dernier changement, et c’est le célèbre groupe de black metal Marduk qui investit le plancher de la Dynamo. Au départ plutôt death, leurs compositions sont aujourd’hui comparables à du pur black metal traditionnel. Les paroles évoquent principalement le satanisme, la mort, la guerre et l’antichristianisme et les suédois sont considérés comme le groupe le plus «blasphématoire » au monde. C’est à 23h que Frontschwein, titre de leur dernier album éponyme résonne. Mortuus et ses confrères sont eux aussi grimés à la mode black metal mais le décor est plus sobre que précédemment! The Blond Beast, Slay The Nazarene, Panzer Division Marduk… les titres s’enchaînent et c’est l’euphorie dans la salle. Le batteur, Fredrik, frappe et  bat la cadence avec précision. Evil balance ses riffs avec aisance et Devo s’applique à la basse, c’est à la fois bourrin et mélodique, et personnellement c’est ce que j’attends d’un bon groupe de black metal. La présence et la voix et Mortuus sont bien contrôlées.  Marduk jouera également Blackcrowned, Cloven Hoof, Burn My Coffin, Afrika.. jusqu’à 00h avant de revenir pour un rappel qui durera 10 minutes avec entre autre Souls For Belial. Le son, bien que fort, était beaucoup plus agréable durant cette partie et le jeu de lights au top. Les gens ressortent de la Dynamo lessivés mais ravis, l’ambiance de ce soir était vraiment géniale.

Merci à Marduk, Belphegor, Bliss of Flesh ainsi qu’a Krysantemia pour leurs prestations et bien évidemment à Noiser qui a encore offert une très belle affiche au public toulousain.

Auteur: Fanny Dudognon

Photos: Clément Costantino

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009