DSC_8608

3 février 2015 – Le groupe Machine Head a pris le pari risqué de partir seul en tournée pour supporter leur nouvel album Bloodstone and Diamonds (Novembre 2014, Nuclear Blast Records). Le groupe a offert un spectacle de deux heures au Théâtre Corona Virgin Mobile. La bande de Robb Flynn avait dû annuler leur tournée l’année dernière pour terminer leur opus, qui les aurait vu prendre la route avec Children of Bodom, Epica et Battlecross. Machine Head est arrivé en ville le même soir que Billy Idol et Alestorm, et chacun ont su tirer leur épingle du jeu.

Le résultat? Un franc succès! Le groupe a ouvert le concert avec Imperium sous les cris de “Machine Fuckin’ Head!” de la foule, survoltée par les vingt minutes de retard du spectacle. Les musiciens ont profité de l’occasion pour célébrer les vingt ans de leur premier album, Burn My Eyes, duquel ils ont joué les pièces Davidian et Old. Robb Flynn a raconté que la première prestation montréalaise du groupe, en support de cet album et ouvrant pour les groupes Obituary et Napalm Death, s’était particulièrement mal déroulée! Le public montréalais a par contre visiblement pris goût à la musique de Machine Head, à voir les mosh pits déchaînés tout au long de la soirée. Les chansons comme Locust, Ten Ton Hammer, Killers & Kings et Aesthetics of Hate ont su faire lever le public. Robb Flynn a pris le temps de remercier le public de supporter la musique du groupe, et les quatre musiciens qui donnent tout leur jus sur scène pour offrir un concert live à haute énergie, avant de se lancer dans Darkness Within. Le groupe a conclu la soirée avec Halo, concluant une impressionnante performance qui n’a pas ralenti une seconde. Machine Head a réaffirmé que son spectacle live vaut définitivement le détour!

 

Auteur – Phil Mandeville

Photographe – Paul BLondé

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009