Les Insus

Les Insus (photo : Richard Storchi – Pause Guitare)

Dimanche 9 Juillet 2017 – Il y a beaucoup de monde ce soir, la dernière soirée du Festival Pause Guitare affiche complet ! Pour démarrer, c’est le jeune trio Radio Elvis qui arrive à 19h. Très très bonne surprise !! Ne connaissant pas du tout, j’avais écouté quelques morceaux dans l’aprés midi et trouvé ça un peu mou.. finalement le set est très rock, le chanteur dégage une belle énergie. J’y retrouve des influences de Noir désir et de Bashung (ils reprendront d’ailleurs Osez Joséphine en milieu de set ). L’heure de live passe toute seule, le public est réceptif, ce fut une vraie belle découverte, à voir absolument !!

Pour continuer , c’est Cocoon qui arrive vers 20h30. Ce groupe folk plutôt populaire a attisé ma curiosité. Mais la joie fut de courte durée, le set est mou, pas vraiment d’ambiance, j’ai complètement décroché après On my way. Je n’ai pas vu la fin du live, j’ai entendu de loin le morceau Chupee et vu les bras des festivaliers se balancer aux rythmes des guitares. Un live tout en douceur mais qui ne m’a pas vraiment emballée.

22h40, avec quelques minutes de retard, ce sont Les Insus qui vont nous faire un show explosif !! Les membres du mythique groupe Téléphone se reforment (sans Corrine) pour une tournée exceptionnelle !! Des grandes salles, des festivals et un Stade de France prévu en fin d’année et chance pour nous : ils sont ce soir à Albi !! Et on va vivre un grand moment !! Jean Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka, sont plus complices que jamais, les morceaux cultes s’enchaînent Crache ton venin, Hygiaphone, Métro c’est trop, La bombe humaine, Cendrillon ainsi que des morceaux plus anciens et moins populaires ! J’avais peur d’un live un peu réchauffé et peu personnel.. pas du tout, ils ont une pêche folle et les 2h sont limites trop courtes. Le public en redemande, tout le monde chante, un retour dans le passé magistral ! Ils finiront avec New York avec toi et Ca (c’est vraiment toi). Un très bon moment de partage et de rock à l’ancienne : c’était parfait !

Pour conclure, ce fut une belle édition de Pause Guitare, festival à la programmation variée où il y a toujours une bonne ambiance. Merci aux nombreux bénévoles qui ont gardé le site propre, qui ont limité l’attente pour le cashless, aux buvettes et stands de restauration.

Auteure: Jenny Pukas

Crédit photo : Richard Storchi – Pause Guitare

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009