Francos_11.06-22

11 juin 2015 – C’est avec grand plaisir que je me suis aventurée à la place des festivals en ce 11 juin, première journée de la 27e édition des Francofolies de Montréal. La soirée à la scène Ford est lancée à 18h avec un mélange de musique du monde et de rythmes électro par Pierre Kwenders, auteur-compositeur originaire du Congo, qui présente plusieurs pièces de son premier album Le Dernier Empereur Bantou.

La foule s’anime un peu plus pour le deuxième show de la soirée: Pierpoljak, chanteur de reggae d’origine parisienne. Après avoir salué la foule montréalaise ainsi que ses cousins français, le groupe enchaîne plusieurs chansons dont Police et Je ne sais pas jouer. L’artiste de 50 ans offre une performance très énergique et se démène pour plaire à son public, auquel il lance maintes fois: “Aimez-vous toujours le reggae music, Montréal?”.

Alfa Rococo, dont je ne connaissais que quelques hits grâce à la radio (Chasser le malheur, Lever l’ancre), emboîtent le pas à la musique roots avec leur son électro-pop dominé par les synthés. Assez originalement présenté, pour ainsi dire, leur set réchauffe bien la foule pour Radio Radio; tambourin rouge en forme d’étoile, synthé recouvert de motif zébré, jupe à LED changeant de couleur…voici quelques accessoires de prédilection de la chanteuse Justine Laberge qui ont rajouté du oumph au spectacle. Malgré leur belle énergie sur scène, leur musique reste quand même très pop et les chansons se fondent parfois l’une dans l’autre.

Ce n’est qu’un peu après 21h30 que Radio Radio s’empare enfin de la scène Ford devant un public fébrile et visiblement excité d’entendre le duo acadien rapper en chiac. Le groupe est composé de Gabriel Louis Bernard Malenfant et Jacques Alphonse Doucet depuis que leur collègue Alexandre Bilodeau a décidé de lancer son projet solo il y a maintenant un an. À deux, ils enflamment la scène sans oublier aucun de leurs succès: Ej Feel Zoo, 9 Piece Luggage Set et Galope pour n’en nommer que quelques-uns. Le show se transforme vite en party avec la trompette et la grosse bass caractéristique du groupe, et ne se termine qu’après un rappel exceptionnellement chargé, avec entre autres Jacuzzi, Kenny G Non Stop et Cargué Dans Ma Chaise. Les Francos partent en force après une soirée haute en couleurs!

Auteur & Photographe : Sophia Khmil

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009