www-LaDemoiselleInconnue

27 Novembre 2014 – Cet été, La demoiselle inconnue avait attisé la ferveur des spectateurs lors de son passage au festival Alors chante. Ce soir, l’artiste est accueillie au Bijou pour la première de ses deux dates programmées dans cette salle intimiste de Toulouse. Son public, composé d’autant de femmes que d’hommes de 20 à 60 ans, a répondu présent.

A 21h30, la jeune compositrice fait son entrée sur scène, vêtue d’un simple mini short en jean, d’un t-shirt jaune et d’une longue chemise, commençant son set avec une belle histoire semi-parlée, pleine de couleurs et de poésie qui annonce bien le thème de la soirée. On se laisse rapidement séduire par l’artiste rayonnante et souriante qui nous livre ses rêves et émois avec simplicité et entrain. Munie de sa guitalélé, de sa folk ou de sa guitare électrique qu’elle fera sonner avec un archet, elle alternera tout au long de la soirée des chansons touchantes et drôles.

La jolie interprète ne manquera pas de nous surprendre non plus : faisant par exemple monter sur scène une star américaine, et pas n’importe laquelle : Britney Spears s’il vous plait ! Incarnée par une Barbie pour nous chanter la reprise « un peu la honte » de  Baby one more time.  La demoiselle inconnue n’hésitera pas à jouer à la poupée pendant la reprise, en utilisant un des pieds de cette dernière pour gratter les cordes de sa mini-guitare. Cela surprend, et on aime ! Elle fera aussi participer le public sur sa chanson Gros dégueu  pour laquelle elle lui demandera de scander et grimacer le refrain. Et ce dernier se prendra volontiers au jeu. Cette chanteuse au talent certain, chante principalement en français à cause d’un accent qu’elle juge imparfait, mais s’aventurera toutefois sur quelques compositions en anglais. Et, il faut le dire, on ne le regrettera pas ! La langue anglaise donne à sa voix grave et un peu cassée, un rendu encore plus envoûtant. Le charme de cette pétillante fée-conteuse opérera et le public en redemandera. Il ne faudra pas moins de trois rappels pour rassasier les spectateurs. On se dit que cette demoiselle inconnue ne tardera à faire parler d’elle, ou du moins, on l’espère.

On ressort de cette soirée avec des envies d’encore…

Auteur : Marine Fort

Crédit photo : La demoiselle inconnue

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009