Les fans de musique atmosphérique ont été gâtés mercredi soir avec la venue au Club Soda des légendes du doom Katatonia et du populaire groupe de post-rock américain Caspian. Dans le cadre de cette tournée, les groupes ont pris sous leur aile les jeunes musiciens de Uncured qui en est à sa première vraie tournée. Préparez vos antidépresseurs car ça risque de frapper assez fort!

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Uncured : un jeune groupe au potentiel énorme!

C’était le groupe new-yorkais Uncured qui avait la lourde tâche de réchauffer une foule très clairsemée et je suis sûr qu’ils en ont surpris plus d’un! Ils venaient faire la promotion de leur premier album intitulé Medusa et les fans de prog ont été servis. Les deux frères guitaristes/chanteurs, Rex et Zak Cox, malgré leur jeune âge (environ 16-17 ans) ont tout ce qu’il faut pour jouer dans la cour des plus grands groupes! Par contre, les compositions avaient parfois l’air d’aller dans tous les sens, se qui créaient certaines longueurs dans leur set. Mais on peut vite pardonner ces erreurs car avec un talent comme le leur, ils ne peuvent que s’améliorer. Offrir une chance à des groupes comme Uncured pour participer à une tournée d’envergure comme celle-là me donne espoir que le milieu ne se préoccupe pas seulement des groupes à succès et privilégie les nouveaux talents!

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Caspian : Ambiant et envoûtant

J’avais souvent entendu parlé du groupe Caspian avec son post-rock ambiant mais qui, à certaines occasions, sait vous rentrer dedans assez solidement. Leur spectacle de ce soir était leur sixième à Montréal depuis un an et si je me fis à la foule présente pour les voir, leur popularité est loin de décroître malgré leurs passages fréquents. D’entrée de jeu, je dois dire que je ne suis pas le plus grand connaisseur du genre mais ce que j’ai vu et entendu ce soir m’a complètement flabbergasté! Le jeu d’éclairage utilisé durant leur set était tout à fait hallucinant et sûrement un des meilleurs que j’ai pu voir récemment (peut-être un peu derrière celui de Meshuggah). Leur musique était planante et englobante et puis, arrivée de nulle part, la pesanteur métallique vous sautait en plein visage! Le seul hic que je pourrais trouver à leur musique est qu’elle prend parfois trop de temps à prendre forme et rend le tout pas assez mémorable. Néanmois, Caspian m’ont agréablement surpris et si j’avais la chance de les revoir, je ne dirais pas non!

Setlist : Fire Made Flesh, Malacoda, Ríoseco, Arcs Of Command, Castles High, Marble Bright

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Katatonia : Les maîtres incontestés du doom rock seraient-ils fatigués?

Le groupe de doom rock/metal suédois Katatonia multiplie ses présences à Montréal depuis plus d’une décennie et on peut dire que leur popularité est grandissante. Dans le cadre de cette tournée, ils faisaient la promotion de leur plus récent album The Fall Of Hearts, probablement leur album le plus complexe et leur plus long (plus d’une heure de matériel). Malheureusement pour les fans présents ce soir, le son n’était pas très bon et le tout ne s’est jamais vraiment réglé. Les premières notes de Last Song Before The Fade étaient brouillonnes et les musiciens avaient visiblement l’air fatigués, ce qui n’est pas un bon présage pour le reste de leur prestation.

Qu’à cela ne tienne, Katatonia nous a offert une setlist assez variée allant jusqu’à l’album Last Fair Deal Gone Down avec la chanson Teargas tout en pigeant parmi leur discographie assez dense avec des succès comme Evidence, Forsaker et My Twin. Les nouvelles chansons se mélangent assez bien avec les anciennes malgré leur longueur et leur complexité. La surprise pour moi ce soir a été l’ajout de la chanson In The White, que je n’avais jamais pu entendre live auparavant et qui est une de mes chansons préférées de l’album The Great Cold Distance. Pour clore ce spectacle, ils nous ont interprété la chanson July, chanson scandée par plusieurs personnes dans la foule depuis le début de leur prestation. Un rendez-vous quelque peu manqué pour Katatonia mais j’espère tout de même les revoir bientôt en ville dans de meilleures conditions.

Setlist : Last Song Before The Fade, Criminals, Serein, Dead Letters, Buildings, Old Hearts Fall, Teargas, Evidence, Ghost Of The Sun, Soil’s Song, Residual, In The White, Forsaker, Leaders, Passer, My Twin, Lethean, July

Auteur: Maxime Pagé.

Photographe: Thomas Mazerolles

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009