2014KaiserChiefs_03_JH150914

16 Mai 2015 – La soirée débute en force avec un groupe Londonien purement punk-rock, Palma Violets, formé en 2011. On est tout de suite subjugué par leur son brut de fond de garage et par leur style intense sur scène. Leurs chansons sont soulevées par la batterie upbeat, qui se fait encore plus entendre dans leur nouveau single Chicago. On aime leur son rafraîchissant, quoique clairement ancré dans les belles années 1970. Après une pause qui permet d’acheter le plus récent disque de ce nouveau coup de cœur, c’est un groupe d’un tout autre genre qui monte sur scène. Priory se teinte d’une couleur électro-indie agréable, facile d’écoute et radio-friendly. Le groupe, n’ayant signé que pour deux soirs dans la tournée de Kaiser Chiefs, est prêt à faire danser en débutant avec un titre de leur EP, Call to Arms, et enchaîne avec plusieurs autres chansons plus ou moins semblables. Leur tube Weekend est définitivement le plus connu, et très accrocheur. Par contre, ce soir-là la foule semblait moins encline à ce genre de prestation. Selon moi, on apprécie beaucoup plus le groupe avec leurs enregistrements officiels ou leurs vidéos qu’en première partie d’un groupe punk-rock !

Les spectateurs étaient visiblement au courant que le groupe tant attendu n’allait arriver que très tard sur scène, puisque la salle du Théâtre Corona ne s’est véritablement remplie que plusieurs heures après l’ouverture des portes. Enfin! Kaiser Chiefs commence énergiquement avec nulle autre que The Angry Mob, et on se demande comment Ricky Wilson va être en mesure de continuer comme ça jusqu’à la fin. C’est une vraie bête de scène, toujours là à sauter partout (dont sur le base drum!) ou à s’enrouler malencontreusement dans son fil de micro! Au plus grand bonheur de tous ceux qui les suivent depuis leur début en 2000, on est ensuite encouragé à s’époumoner avec Everyday I Love You Less and Less, la première chanson de leur premier album sous le nom Kaiser Chiefs. On a même droit à une toute nouvelle chanson, Falling Awake, où le style du groupe est facilement reconnaissable. Avec quelques désormais classiques tels que Na Na Na Na Naa, Never Miss A Beat, Ruby et I Predict a Riot, on est vraiment gâté et comblé jusqu’à la toute fin. Le set se termine par leur tout nouveau succès, Coming Home, avec un style pas mal moins violent que dans le temps, mais tout aussi succulent pour l’oreille. En bref, on adore l’énergie qui se dégage du groupe sur scène et son côté purement punk-rock qui ressort encore davantage quand on les voit performer en direct. Une soirée mémorable, avec un groupe agréablement surprenant! (Pour ceux qui se le demandent, oui Ricky Wilson a survécu jusqu’à la fin, et toujours aussi dynamique qu’au début!)

2015_Kaiser-Chiefs_FEATURE

Auteure : Jeanne Mercier

Crédit photo : Kaiser Chiefs

Pour en savoir plus : Kaiser Chiefs, Palma Violets, Priory

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009