20110716JudasPirest-334

16 Juillet 2011 – Tous métalleux Mancuniens s’étaient donné rendez-vous pour le concert évènement de Judas Priest. Ce show, faisait partie de leur tournée d’adieu : l’Epitaph World Tour. Il marquait ainsi le dernier passage en Angleterre du groupe britannique, 40ans après s’être formé à même pas 100km d’ici. La soirée a été une sorte d’hommage à l’ensemble de la carrière de l’un des tout premiers groupes de Heavy Metal (avec Black Sabbath). Même si on pouvait regretter l’absence du guitariste K. K. Downing, fondateur du groupe, remplacé par le talentueux Richie Faulkner, le concert a surpassé nos attentes.

Le show a commencé sur un trio explosif: Rapid Fire, Metal Gods et Heading Out To The Highway. On peut simplement regretter les très nombreux problèmes techniques qui ont eu lieu pendant ces 3 chansons. Mais tout est oublié dès les premiers sons sortis par le chanteur, Rob Halford. Sa voix aiguë a été longtemps critiquée mais ce soir on ne pouvait plus dénigrer sa puissance et son impacte qui n’ont jamais été égalées. La prestation du batteur, Scott Travis, a été également impeccable et notamment marqué par le phénoménal solo en intro de Painkiller. En fait, la puissance de la batterie pendant cette performance était absolument incroyable.

La prestation de Judas Priest a été ponctuée par de très nombreux effets visuels tels que des lances flammes en arrière de la scène faisant remonter de quelques degrés la température de la salle, déjà bouillonnante. Il y avait également des chaines de métal un peu partout sur le stage et un jeu de lumières à faire réveiller les morts. Pour agrémenter le tout, Rob Halford a changé un nombre de fois incalculables de tenues restant bien entendu à chaque fois dans les mœurs des habits traditionnels de Judas Priest. Il s’est même donné le luxe d’arriver en Harley pour le rappel en interprétant entre autre sur sa moto la superbe : You’ve Got Another Thing Coming.

Quelle soirée de métal inoubliable pour tous les gens présents. Elle a duré près de 4h pour notre plus grand bonheur. Avant la prestation de Judas Priest, nous avons également eu le droit à deux concerts totalement différents. Les chauffeurs de salles étaient les prestigieux Queensryche et Rival Sons.

Rival Sons a entamé la soirée sur une set-list un peu décevante et bien en dessous du niveau de la soirée. Queensryche a ensuite pris le relais, faisant complètement oublier ces quelques petits déboires. Le talentueux chanteur et nouvellement chauve, Geoff Tate, a délivré un prestation incroyable, se déplaçant plus vite que son ombre sur le stage tout au long du set. Le show a été marqué par des compositions épiques aux tonalités heavy metal progressif comme on les aimes tel que : Jet City Woman et Empire.

Auteur : Antony Chardon

Pour en savoir plus : Judas PriestQueensrycheRival Sons

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009