Du 11 au 15 Juin prochain, les berges de la Garonne accueilleront le festival Rio Loco. Cette nouvelle édition, dans la lignée de la précédente, pleine de soleil et de rythmes Latino, s’intitule Terre Caraïbes. Au programme de ces quatre jours, des concerts, des spectacles, des animations et des rencontres littéraires autour des pays participants.

Le mercredi 11 juin, Edmar Castaneda un harpiste colombien envoutant, Garifuna Collective un subtil mélange de rythmes ouest-africains et swing des caraïbes, Oscar D’Leon, ce vénézuélien de 71 ans, une pointure de la musique latine, vous emmènera voyager grâce à sa salsa et son sourire communicatif. Pour terminer votre soirée, venez découvrir les membres de Dub de Gaita et leur musique traditionnelle colombienne.

Le jeudi, se succèderont sur scène, Kawe Calypso un trio entrainant venu du Costa Rica, empreint d’histoire et de musique traditionnelle ils vous feront voyager à coup sur! Partez pour Cuba grâce à la voix suave du chanteur de Cimarron, ce jeune homme de 30 ans ne vous laissera pas de marbre. Remuez-vous au son de Che Sudaka, ces espagnols venus de Barcelone avec leur rock alternatif.  Le duo de Family Atlantica vous surprendra grâce à sa formation simple et efficace, un percussionniste et une chanteuse venue du Vénézuela , ils clôturerons cette soirée.

Le Vendredi, place à Gaby Moreno une artiste multi-facettes, auteur, compositrice, dotée également d’un timbre de voix hors du commun et pratiquant plusieurs instruments. Sistema Bomb envahira la scène par son mélange de rythme traditionnel, latino et un brin électro. Viendra alors, celui dont le nom n’est plus à faire, Yuri Buenaventura ce colombien qui a puisé les racines de sa musique partout en Amérique Latine et jusqu’en Afrique. Il cèdera la place à Danilo Perez un Jazz man venu de Panama.

La programmation du Samedi soir s’annonce dansante avec en ouverture Alfonso Lovo, une guitare venue du Nicaragua et diablement déchainée. Vous aurez des envies de cumbia latina au son de Celso Pina y Pato Machete avant de partir de partir faire un tour dans l’univers coloré et enjoué de Systema Solar y Orlando Poele , un groupe qui mêle à merveille tonalités récentes et instruments traditionnels.

Dimanche, le rideau se lèvera pour Chris Combette, un guyanais dont le mélange de zouk, bossa et un brin reggae vous fera rêver de plages de sable blanc et de soleil. Prince Koloni and Fondering secourront le public avec leur percussions et leurs voix chaudes. Et c’est La-33 qui terminera le festival sur une note suave de salsa venue directement des calle de Bogota.

Affiche 30x40.indd

 

Auteur: Ottavia Marangoni

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009