Glass Animals étaient attendus en grand nombre au MTELUS, le 3 octobre dernier, pour leur première performance en dehors d’un festival à Montréal. Leur dernière performance dans la Métropole était à Osheaga l’été dernier, où il s’était mis à grêler juste avant leur numéro, les obligeant à recouvrir leurs instruments sur scène et les empêchant de jouer. Ils n’ont pu jouer que 3 chansons une fois le ciel dégagé, donnant un avant-goût aux festivaliers de ce qu’ils pouvaient faire sur scène, un ananas à la main.

Le groupe a débuté sous les acclamations de la foule et a interprété des titres tirés de leur premier album Zaba, dont Black Mambo et Hazey. La voix douce du chanteur a tout de suite rassemblé le public avec Life Itself, où les spectateurs se sont donnés à cœur joie de se joindre à la voix de Dave Bayley. Ce dernier a une magnifique présence sur scène et a une énergie contagieuse. Il sautille frénétiquement sur la scène et s’agenouille sur celle-ci en chantant The Other Side Of Paradise. Les jeux de lumières sont impressionnants, colorés et vivants. Sur la scène, on peut distinguer un énorme ananas scintillant, quelques palmiers et les énormes lettres G et A qui s’illuminent aux sons de la musique. Le groupe poursuit avec Toes, aussi tiré de Zaba, alors que les amoureux s’enlacent et se laissent emporter par la musique. 

Glass Animals poursuit avec Mama’s Gun, avec son début entraînant de flûte et sous les applaudissements des spectateurs. Ils enchaînent avec Youth, alors que l’énorme ananas se transforme en boule disco et tourne en projetant de multiples couleurs dans la salle. Le groupe Anglais est acclamé, une fois de plus. Puis, ils interprètent leur succès Gooey, alors que certains spectateurs embarquent sur les épaules de leurs camarades en chantant «You just wanna know those peanut butter vibes!» Le public crie au bout de ses forces et applaudit le groupe. Dave Bayley remercie l’audience en s’exclamant: “This is the best crowd I ever had » , surpris de leur succès à Montréal et de tout l’amour que les spectateurs leur ont partagé.

Sous un tonerre  d’applaudissements, Glass Animals revient devant une foule en délire pour interpréter une magnifique reprise de Crazy de Gnarls Barkley, sous un éclairage brumeux vert et violet. Dave Bayley laisse son corps aller aux sons de la musique, avant de remercier le public encore une fois: «You’re fucking crazy, thank you so much!» Il prend un ananas et le lève dans les airs en s’exclamant: «Pineaples are in my head!» et Glass Animals cloue le spectacle en beauté avec leur succès Pork Soda.

Le rythme de la musique accélère, le chanteur et les spectateurs ont le sourire aux lèvres, alors que Dave Bayley lance son ananas dans le public. Les lettres G et A clignotent rapidement une dernière fois, avant que le chanteur lance son pic de guitare dans la foule. Sans aucun doute, le premier concert en tête d’affiche à Montréal aura été un franc succès pour Glass Animals.

Auteure & Photographe: Marie-Jade Morneau

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009