Samedi dernier Franz Ferdinand était au Metropolis pour un show survolté.

Apres une ouverture agréable du groupe Omni, victime d’un mix douteux, le trio de Georgia nous a livré des musiques efficaces. Ici pas d’effets dans tous les sens, on livre du catchy old school dans la simplicité avec une basse groovy. Le groupe aura été rejoint par le batteur de Franz Ferdinand pour leur dernière musique pour finir en beauté.

Entrant sur scène pour ouvrir sur Jacqueline, premier titre de leur premier album, on a retrouvé un Alex Kapranos aux cheveux mi-long coiffes en arrière au look de vilain de film action. Et si on s’attendait à un banal concert semble t-il qu’Alex n’a en rien prévu cela, bougeant de droite à gauche, donnant la réplique aux autres instruments, des coups de pieds karaté sautés en veux-tu en voilà. L’homme survolté aura assumé sa position de leader du groupe, avec un groupe qui aura bougé plus que ce que les attentes.

Le groupe commençant à avoir une discographie conséquente a axé sa setlist vers les classiques.

Franz Ferdinand aura maîtrisé les build up, avec des montés en puissance des musiques jusqu’à l’explosion. Dès la deuxième musique nous avons eu No You Girls. Les premières notes de Do You Want To auront laissé échapper des cris au public et sur The Fallen le groupe aura donné la réplique au publique chantant les paroles. Le showman Alex se sera permis une présentation des membres en Français ponctué de “ouais, c’est vrai”. Take me Out et Ulysse auront permis de clore la première partie avant que le groupe ne revienne pour quatre chansons finissant sur Love Illumination et This Fire.

La setlist aura malgré tout annoncé des surprises avec trois musiques inédites : Paper CageLazy Boy et Always Ascending. On peut se douter que l’une de celle-ci sortira sous peu de temps comme un single annonçant un nouvel album.

Auteur: Arnaud Thiebault

Photographe: Thomas Courtois

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009