François And The Atlas Mountain

26 novembre 2014 – Le public réuni au Connexion Live est nombreux ce soir. Babe défend la première partie et nous sert une pop extatique aux accents british. Au sein du quatuor on retrouve Gérard Black, originaire d’Ecosse, qui assure clavier et vocalises au sein de Frànçois & The Atlas Mountains et Amaury Ranger, membre analogue à la batterie.

La seconde partie de soirée est supplée par Petit Fantôme, formation que j’ai découverte à Rock en Seine, portée par Pierre Loustaunau, membre lui aussi de Frànçois & The Atlas Mountains. Favorisé par quelques problèmes techniques, le début du concert se fait sur une petite tribune -occupée par un piano et éclairée d’une lampe de chevet- improvisée sur le côté de la scène principale, qu’il regagneront très rapidement. Face au public toulousain, Petit Fantôme interprète les titres aériens extraits de sa mixtape Stave, accordée en téléchargement libre à cette adresse.

Cette joyeuse combinaison de projets musicaux à la croisée de talents variés offre au public de ce soir un beau paysage musical et une soirée sans temps mort. C’est sur les coups de 22h que la troupe de Frànçois & The Atlas Mountains prend place, le fougueux  Frànçois Marry armé de son micro s’empare immédiatement de l’espace scène et sautille dans tous les sens dès le premier morceau. Face à un public enthousiaste la belle énergie musicale de Piano Ombre se propage. A 22h50, tous les membres se réunissent sur scène pour clore la soirée sur deux morceaux respectifs de Babe et Petit Fantôme. Le public enjoué invoque un rappel et c’est dans une frénésie moelleuse et caressante que le concert s’achève sur Les Plus Beaux. Cette soirée était un bel exemple pour soulever la grève des journées normales.

Auteur : Vanessa Eudeline

Photographe : Antony Chardon

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009