Dernière journée aux Francofolies pour moi et elle commence par les québécois de Dubmatique et leur hip hop classique, “à l’ancienne”. J’ai aimé leur style simple à base de samples mais sans toute l’électronique que l’on retrouve beaucoup dans le rap plus moderne. Le public était également ravi de les voir avec une foule nombreuse et une excellente ambiance.

On change d’ambiance avec Charles Antoine Gosselin. Un chansonnier québécois comme on les aime avec sa guitare et sa belle voix. Il était accompagné pour l’occasion de nombreux musiciens ayant participé à l’enregistrement de son dernier album. La douceur de la musique remplit l’atmosphère et le public se laisse porter par le groupe. On se surprend à se dandiner lors des chansons un peu plus rapides.

Venait ensuite le spectacle surprise de la scène Ford qui était en fait le groupe Taktika. Ces derniers jouent un rap agrémenté d’un son un peu métal rappelant beaucoup de groupes des années 90 qui se sont essayés dans ce genre populaire. Pour moi, c’était la bonne surprise de la soirée. J’ai totalement été séduis par leur musique et me demande comment j’avais pu passer à côté. Le public suivait les incitations des chanteurs et bougeait bien. Un bon spectacle.

Le gros concert de la soirée était assuré par Rymz et la mifa. Malheureusement j’ai beaucoup moins accroché. Un rap un peu trop moderne pour moi, je n’ai pas réussi à rentrer dedans. Mais cela n’a pas empêché le public d’être à fond et de réagir à chaque chanson en reprenant les refrains en chœur. Car il faut le dire, Rymz sait occuper une scène et cela reste un concert intéressant à voir, surtout pour les fans dugenre.

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009