Du côté de la scène électro du Festival d’été de Québec, on peut voir un public très motivé; une tête de cheval, un costume de banane, un requin gonflable, un flotteur en forme de crabe… Il n’est pas rare de voir des spectateurs se faire sortir par des gardes de sécurité après des mushpits qui se sont mal terminés et par des malaises ressentis par la foule nombreuse et entassée.

Plaines d’Abraham, 22h20. L’ombre de Flume apparaît derrière une immense banderole de rose aux couleurs et formes psychédéliques changeantes. Puis, la bannière tombe subitement et le DJ australien se dévoile. Harley Edward Streten, plus connu sous son nom de scène, mixe ses chansons aux airs electro pop. Il est accompagné de divers effets visuels fort impressionnants, dont d’épaisses fumées, des jeux de lumière et de projections d’images de toutes sortes. Trois structures de métal qui s’illuminent et en forme de cubes sont suspendues au-dessus de l’artiste.

Il en faudra plus à Flume pour faire lever une bonne partie de la foule, qui évacue déjà le site vers à peine 23h. Ses plus grands fans, situés dans le parterre, rendent ce dernier vivant. C’est avec son remix de Lorde, Tennis Court que le parterre commence à lever davantage.  Les spectateurs souriants font aller leurs bras au rythme du DJ et ne se gènent pas à se laisser entraîner. Flume, quant à lui, semble envoûté par sa musique et laisse son corps bouger, le sourire aux lèvres.

Une vague d’excitation emporte le public avec les premières notes de Never Be Like You, où on peut voir des gens se tenir debout, au-dessus de la foule, sur les épaules de leurs compatriotes. C’est à ce moment qu’Edward sort de son coin de DJ pour demander à la foule de lever leurs mains dans les airs. Puis, le rythme accélère sous des lumières stroboscopiques pour jouer Say It, un autre de ses grands succès. Le public chante et tape des mains, complètement enivré par la musique de Flume.

La scène Bell se transforme dans une atmosphère plutôt sensuelle avec le succès You & Me. La vidéo officielle de la chanson, mettant en vedette un couple nu qui s’embrasse assez langoureusement et amoureusement, est projetée sur la scène dans une tonalité de rouge, alors que des jeux de lumières multicolores accompagnent Flume, remerciant les spectateurs de l’avoir reçu, en disant qu’il n’aurait pu espérer un meilleur public. Il s’active sur son drum pad une dernière fois, sous les airs de Free. C’est à ce moment qu’une panoplie de confettis est projetée vers la foule, rendant la fin du spectacle mémorable. Le mixeur salut ses fans une dernière fois,  avant de sortir de scène.

Auteure & Photographe: Marie-Jade Morneau

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009