Les fans de blues sont servis avec le programme triple de la Salle Wilfrid Pelletier à la Place des Arts ce soir. En commençant par Steve Hill et Matt Andersen pour réchauffer le public, suivi de Charlie Musselwhite, qui se fait décerner le prix B.B.King par Laurent Saulnier, vice-président à la programmation du Festival International de Jazz de Montréal.

Arrive enfin celui que tout le monde est venu voir: nul autre que Buddy Guy, en chair et en os, qui monte sur scène devant un public visiblement heureux, mais plutôt statique. Quel homme absolument adorable et oh combien talentueux, autant dans ses interactions avec le public que pour ses petits moves de danse!

La soirée continue avec Valaire, autrefois connu sous le nom de Misteur Valaire, qui font deux prestations au Festival ce soir-là à la scène TD de la Place des festivals. Rythmes funky et electro, ils savent bien lancer le party avec des hits de leur plus récent disque Oobopopop. Les cinq membres de Valaires sont accompagnés d’Alan Prater, Kahli Abdu et Pierre Kwenders sur scène, tous vraiment en feu, rendant le spectacle vraiment énergique et mémorable.

Ensuite, c’est Charlotte Cardin qui joue pour la première fois au Métropolis, énormément émue et surprise devant un si grand public. Il n’est pas étonnant que sa voix envoûtante attire autant de spectateurs – elle joue d’ailleurs le même show les 2 et 3 juillet dans le cadre du FIJM. La foule fébrile chante tous les refrains avec Charlotte, installée derrière son clavier orné d’un néon BIG BOY, son EP sorti l’été dernier.

Auteure & Photographe: Sophia Khmil.

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009