07 Fergessen
14 juin 2015 – Après un week-end chargé musicalement, quoi de mieux qu’un nouveau petit concert, le dimanche, en fin d’après-midi !

A l’initiative de l’association DDDM & cie (Dix Doigts, Deux Mains et compagnie), cet apéro-concert se déroule sur le Canal du Midi, à bord de la péniche Saint-Louis, en compagnie de Guillo et Fergessen, pour le plaisir des mots et de la musique. DDDM & cie a pour objectif d’offrir un moment privilégié à toutes les femmes en organisant des “après-midi filles”, mélangeant bien être, culture et solidarité. Une partie des bénéfices étant reversée à une association œuvrant pour le handicap ou le droit des femmes, cette année, c’est l’association A chacun ses loisirs qui en bénéficiera.

C’est donc après ce moment de bien être que le chanteur Guillo (Guillaume de son prénom) s’installe sur son tabouret, il est 19h. Dans une ambiance cosy et familiale, Guillo nous propose quelques morceaux de son album Super 8 sorti en 2013 et il nous gratifie même, privilégiés que nous sommes, de quelques compositions issues de son prochain opus dont la sortie est prévue pour janvier 2016. Un artiste-poète, qui fait danser les mots sur de douces mélodies. Durant prés de 45 minutes, Guillo nous touche en plein cœur avec ses textes et ses rythmes de guitare. Il captive son public par sa présence et son charisme autant que par ses mots. A l’écoute de morceaux tels que Sommes nous les seuls ?, Au bar des assassins, La neige ou Le chien de la fille, on se retrouve plongé dans son univers poétiquement mélancolique. Avec des titres comme Super 8, Guillo sait aussi nous faire bouger et danser… Un artiste accompli ! A l’instar de Marty Mc Fly, qui a donné un titre éponyme, j’aimerai revenir en arrière pour en profiter encore un petit moment !

Set-List Guillo :
– L’enfance de l’art
– Sommes-nous les seuls ?
– Je pars, je roule
– Au bar des assassins
– La neige
– Dix doigts demain
– Le chien de la fille
– Super 8
– Marty Mc Fly
– Des hommes et des fleurs

Après une petite pause sur la terrasse de la péniche en compagnie de Guillo et Fergessen, c’est au tour de ces derniers de prendre place derrière leurs guitares. Le duo Fergessen, c’est Michaëla et David, en couple sur scène et dans la vie. Dès les premières notes, la complicité des deux vosgiens saute aux yeux et aux oreilles autant que leur talent. Ils nous proposent une pop-folk rythmée avec de belles compositions telles que les accords tacites, titre éponyme de leur premier album, In excelsis et Les amants ou encore des morceaux issus de leur deuxième album Far Est sorti fin 2013 : En attendant le bonheur, Far Est et Ex aequo. Leurs voix en live sont vraiment stupéfiantes et saisissantes ! Ils nous offrent quelques morceaux en anglais comme Back from the start ou Be et une mise en musique du poème de Louis Robert Stevenson : The wind, une pure merveille ! Arrive aussi la reprise des BeatlesEleanor Rigbyqu’ils avaient interprété lors de leur passage télé à l’émission The Voice. Un vrai voyage musical qui nous transporte loin de la cohorte du centre ville, dans une grande étendue sauvage dans laquelle se mêlent leurs deux voix si différentes mais tellement complémentaires qu’on croirait parfois qu’ils ne sont qu’un et d’autres fois, qu’ils sont quatre ! L’énergie reste présente tout au long du concert et même si le fait que l’on soit en comité très restreint sur la péniche, et que le public est un peu timide au départ, il s’est vite laisser emmener dans l’atmosphère du duo David et Michaëla, chantant et tapant des mains pour accompagner les deux artistes. C’est bientôt la fin de ce merveilleux concert, ils se rapprochent du bar, au bout de la péniche et de leur ami Guillo qui les écoute d’une oreille attentive. Il s’installe au milieu de tous le monde pour improviser un petit bœuf à trois avec le titre Les amants, sans micros ni amplis, juste pour le plaisir de partager avec nous leur amour pour les mots et la musique. Une belle communion entre ces trois artistes et les chanceux présents ici ce soir. Pour finir, David laisse l’honneur à Michaëla et Guillo d’interprèter un dernier morceau, Made in madness, pendant qu’il s’installe au bar pour siroter un verre de vin et profiter de la fin de ce superbe apéro-concert. Fergessen signifie “oublier” en allemand, mais quand on a partagé un moment avec eux, autant humainement que musicalement, il devient alors difficile de les oublier !

Set-List Fergessen :
– Distance from the ground
– In excelsis
– Back from the start
– Ex aequo
– Nos palpitants
– The wind (Poeme de Louis Robert Stevenson)
– Eleanor Rigby (Beatles)
– Far Est
– Les accords tacites
– Simplement nu
– Les canons
– Mieux ensemble
– Les amants
– Made in madness (Guillo)

Merci Michaëla, David, Guillaume, ainsi qu’Audrey, Sylvie, Joanna et DDDM et Cie pour ce moment de partage et d’échange.

Auteur et Photographe : David Torres

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009