– Journaliste: « Pourquoi es-tu venu(e) voir le show des Backstreet Boys? »

– Fan: « Parce que ça fait partie de ma jeunesse! »

Inutile de dire que l’effet nostalgique est TRÈS présent, surtout auprès des jeunes de 20 à 30 ans. De surcroît, selon un sondage, certes non scientifique, par le journaliste Maxime Corneau, il y a beaucoup plus de femmes que d’hommes au concert[1]. Quant aux gars présents, soit qu’ils sont de merveilleux partenaires, soit qu’ils n’ont pas les mêmes goûts que la majorité de l’équipe de rédaction de Thorium (sauf Sophia, photographe, qui vit ici un beau moment).

Faut croire que les Boys font encore capoter…

Vingt ans après leurs sorties, les insupportables « Get Down », « I’ll Never Break Your Heart » et « The One » charment tendrement les admirateur(TRICE)s, toujours émerveillé(E)s par le quintette pop de leur jeunesse.

Toutefois, lors de certaines chansons, les voix ressemblent GRANDEMENT aux enregistrements studio d’il y a vingt ans, alors que les voix de Nick Carter et AJ McLean ont changé. Serait-ce, OH SCANDALE, de la synchronisation des lèvres ??? [NDLR: terme recommandé par l’OQLF pour désigner du lip sync]

Ceci dit, est-ce que tout ce cynisme importe? Of FUCKING course not.

La foule adore.

La foule chante avec le groupe.

La foule crie à en percer les tympans.

Et puis la chorégraphie des danses est excellente. Même Sam Eifling, un journaliste Thrillist s’étant aventuré dans la zone VIP, est amusé: « I love that they are 40 years old and still doing the same thing! ». Parmi les moments cuuuuuute de la soirée, on voit Nick Carter embrasser le front d’une fille dans la foule lors de « Quit Playing Games (With My Heart) ». Émoustillée, cette dernière aura sûrement une belle histoire à raconter à ses amies.

« We’ll come here next year! », de déclarer les Backstreet Boys.

Bien pour eux! Pas sûr que l’auteur de ces lignes y sera, par contre.

De la pop bien tranquille.

En première partie, Nick Jonas et Jonathan s’assurent de bien réchauffer une foule qui leur réserve un bel accueil. Le chanteur américain est fort aimable d’aller serrer des mains dans l’allée centrale. Seul problème: la chanson continue sans lui!

Lip sync? Clairement. Typique d’un concert pop? Probablement.

Le spectacle ne semble pas avoir été perturbé pour autant…

[1] Remarquez, c’est probablement le contraire qui va se produire à Metallica

Auteur: Mathieu Bonin

Photographe: Sophia Khmil

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009