[simpleviewer gallery_id=”10″]

11 Mars 2011 – Vendredi dernier, il ne devait plus y avoir grand nombre d’adolescentes dans les rues de Montréal. Ne vous posez pas plus de questions, elles étaient toutes au Métropolis pour voir le groupe de Toronto Down With Webster effectuant actuellement leur tourné WinTour 2011. Les fans n’étaient pas uniquement venus voir ce groupe, mais également 2AM club, The Envy et Sweet Thing. Au vu de leurs performances de ce soir, ces groupes n’ont rien à envier au principal band.

2AM club

2AM club est monté sur scène à 19h15. Ce groupe provenant de Los Angeles dispose du même style de musique que Down With Webster. Ils ont réussi à faire oublier les 2h30 d’attentes avant le band principal à bien faire bouger le public.

The Envy

Le groupe The Envy a pris la relève. Ils proviennent également de Toronto et jouent sur un style pop-rock. Leur prestation a été à couper le souffle. Les adolescentes venues en masse connaissaient en partie The Envy au vu de la reprise d’une de leurs chansons à capella. Ce groupe est pour ma part une très bonne découverte. C’est dans ces conditions-là qu’on aime assister à des shows de 4h composés de très nombreux band.

Cette soirée était également l’occasion pour les deux précédents groupes de vendre leurs CD et de signer des autographes pendant les prestations de Sweet Thing et Down With Webster.

Sweet Thing

Le 3eme groupe, Sweet Thing, a moins réussit à fait bouger le public qui était cependant complètement chaud bouillant et très impatient de voir monter sur scène Down With Webster. Sweet Thing provient également de Toronto. Les prestations du bassiste au look hippy et du chanteur complètement déjanté ont été remarquables.

Down With Webster

Vers les environs de 21h50, Down With Webster est enfin monté sur le stage sous les cries hystériques des fans. Ils ont joué des musiques de leur premier opus (Time To Win, vol. I) comme Rich Girl$, Back Of My Hand ou Your Man. Ces trois succès ont considérablement mis leurs fans dans un état transe.

Comme si leur show n’était pas assez fou, le batteur, Marty, a mis encore plus le feu au Métropolis. Il a fait un extraordinaire solo de 10min. Il a joué seul (avec son pad numérique) sur des musiques comme le thème de Mario et sur What Is Love de DJ Klaas.

Ils ont terminé leur set avec leur tube Whoa Is Me. Cette dernière musique a résumé l’état d’esprit de la soirée et l’a clôturé en apothéose. Les Down With Webster n’ont pas failli à leur réputation de show-men et, au vu de leur extraordinaire représentation de ce soir (l’une des meilleures que j’ai pu voir), ils n’ont pas démérité leur nomination au JUNO et comme Online Artist of the Year par le New Media Award.

Auteur: Antony Chardon

Équipement utilisé: D300 (Nikon), 28/70mm

Pour en savoir plus: Down With Webster

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009