On a eu droit à une soirée riche en moshpit et en bière mercredi soir à l’Astral alors que les vétérans du thrash allemand Destruction nous rendait visite avec un line-up assez solide! Les groupes Warbringer, Jungle Rot et Demons Within avaient pour tâche de réchauffer la salle et ça risquait de brasser pas mal! Sortez vos vestes en jean pleines de patches et vos casquettes de trucker!

Demons Within : Un death metal qui a du groove!

Avant le spectacle de ce soir, je n’avais jamais entendu parler du groupe américain Demons Within et à voir leur logo, je m’attendais à un autre groupe de metal cheap aux sonorités core. Je me suis royalement trompé! Demons Within oeuvre dans un death/groove metal assez solide et on peut dire que la maigre foule présente en a eu plein sa face! Les musiciens avaient vraiment l’air content d’être là et ont été très généreux avec le public autant au niveau prestation, compliments envers la foule et ils ont même lancé plusieurs copies de leur plus récent EP Godslayer. Ils ont bénéficié d’un son très correct, ce qui est plutôt rare pour un groupe de première partie et les musiciens étaient très tight, surtout le drummer que j’ai trouvé assez impressionnant. Après un set d’environ 30 minutes et sous les applaudissements d’une foule satisfaite, ils ont laissé la place à Jungle Rot. Une belle découverte!

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Jungle Rot : Comme une bonne d’armée en pleine tronche

Le nom Jungle Rot n’est sûrement pas inconnu pour les fans de death metal old school. Le groupe a accumulé ses passages à Montréal au cours des années mais rarement dans des spectacles ou le thrash metal est le genre dominant. C’est donc devant une salle qui était vraisemblablement plus remplie que le quatuor s’est livré à un vrai carnage. Étant le groupe le plus pesant de la soirée, on risquait fortement d’assister à un décrochage de cou en règle. Jungle a pigé dans presque tous leurs albums dont de vieilles pièces comme Strangulation Mutilation ainsi que plusieurs de leur dernier album Order Shall Prevail. Surprenamment, leur setlist s’est avéré assez long, totalisant environ 45 minutes de matériel, ce qui est rare pour un groupe d’ouverture. Mais ce n’est sûrement pas ça qui va déplaire aux gens présents! Une performance ultra efficace et brutale de la part de Jungle Rot!

Setlist : Worst Case Scenario, Doomsday, Voice Your Disgust, Terror Regime, Ruthless Omnipotence, Eat Fuck Kill, Strangulation Mutilation, Paralyzed Prey, Their Finest Hour, Strong Shall Survive, Psychotic Cremation

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Warbringer : La nouvelle vague de thrash dans toute sa splendeur!

Voici un autre groupe qui multiplie ses passages dans la métropole et qui sont toujours couronnés de succès. Le dernier de passage de Warbringer à Montréal était dans le cadre de la tournée d’Enforcer et on voyait déjà que leur fanbase s’était considérablement agrandi depuis les dernières années. C’est donc devant une salle assez pleine que le groupe californien était attendu de pied ferme, surtout que leur tout nouvel album Woe To The Vanquished, sorti en mars passé, est excellent! C’est sur les premières notes de Silhouettes que le parterre a commencé à se déchaîner et on peut dire que c’était à l’image de la musique du groupe : intense! La première partie de leur set était dédié à la promotion du nouvel album et on a donc eu droit à cinq nouvelles chansons d’affilé. Les points forts de leur prestation étaient sans aucun doute l’interprétation de Remain Violent, Living In A Whirlwind et la puissante Shellfire avec son breakdown épouvantablement brutal. Ils ont terminé leur set avec un vieux classique, Combat Shock, et rien de mieux qu’un bon vieux wall of death pour clore une performance! Le seul hic, c’est que le son était vraiment inégal. Le vocal et une des guitare étaient parfois inaudibles et le drum enterrait un peu trop le reste du mix. Malgré tout, Warbringer ont offert une performance énergique et agressives et j’ai bien hâte de les revoir cet automne avec Dark Tranquillity où ils joueront le dernier album dans son entièreté.

Setlist : Silhouettes, Woe To The Vanquished, Remain Violent, Shellfire, Descending Blade, Living Weapon, Living In A Whirlwind, Combat Shock

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Destruction : les géants du thrash allemand

On peut dire que les Allemands de Destruction sont des habitués de Montréal dont leur première visite remonte à 1985. C’est donc 32 ans et 13 albums plus tard que le groupe foule encore les planches pour présenter leur album Under Attack sorti l’an passé et pour nous jouer leurs vieux classiques. La bande de Schmier avait l’air fin prête à nous balancer leur thrash metal old school mais la foule s’était considérablement réduite. Le fait que le spectacle aie été un mercredi soir a peut-être refroidit les ardeurs de plusieurs. Qu’à cela ne tienne, les musiciens ont donné une très bonne performance et la qualité du son a enfin monté d’un cran. Les classiques comme Mad Butcher, Thrash Till Death et Nailed To The Cross ont eu l’effet d’une étincelle sur un baril de poudre et ça thrashait allégrement! Ils ont même interprété une vieille chanson instrumentale, Thrash Attack, qui n’avait été jouée depuis au moins 30 ans. Le guitariste, Michael Sifringer, qui a l’air tout frêle et vieillot, nous en a envoyé plein la gueule, comme quoi il ne faut pas toujours se fier aux apparences! Comparé à certains groupes de la même époque comme Kreator, je trouve que la musique de Destruction manque un peu de variété et se perd un peu dans des longueurs un peu inutiles, mais le tout demeure efficace. Une bonne prestation des vétérans du thrash metal allemand et une foule complètement vidée de son énergie!

Setlist : Under Attack, Curse The Gods, Nailed To The Cross, Mad Butcher, Dethroned, Life Without Sense, Release From Agony, Total Desaster, Thrash Attack, The Antichrist, Second To None, The Butcher Strikes Back, Thrash Till Death, Bestial Invasion

Auteur: Maxime Pagé

Photographe: Thomas Courtois

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009