Death_Angel_-_The_Evil_DivideComme ce fut le cas pour leur dernier album, il aura fallu attendre trois ans pour que la formation Death Angel nous offre un nouvel album. The Evil Divide attire notre attention immédiatement par sa pochette, une superbe création du tatoueur américain Bob Tyrrell.

Faisons maintenant place à la musique endiablée des titres The Moth, Cause For Alarm et Hell To Pay. Même si ces dernières sont centrées sur l’excellent travail de Rob Cavestany et de Ted Aguilar ainsi que sur l’agressivité de la prestation vocale de Mark Osegueda, les amateurs apprécieront principalement pour leur effet d’entraînement lors des mosh pits durant les concerts. Le groupe en surprendra plusieurs en offrant une mélodie plus lente et plus émotive sur le titre Lost. Sa structure mélodique hypnotisera les amateurs, mais ces derniers seront davantage captivés par l’impressionnante performance de Mark. La pièce Father Of Lies est un autre bel exemple que le groupe est capable d’écrire une musique complexe comprenant des changements de rythme et de mélodies sans toutefois diminuer le niveau de leur agressivité. Le titre It Can’t Be This explore lui aussi de nouveaux horizons avec une mélodie saccadée qui est centrée sur la basse de Damien Sisson. La prestation vocale de Mark n’est pas aussi agressive que sur les autres titres, mais elle est tout de même très intense. Le groupe nous offre une mélodie très directe et tellement efficace sur la pièce Hatred United/United Hate que les amateurs ne pourront refuser l’invitation de hocher leur tête au rythme de la musique. Ce titre contient aussi un  excellent solo de guitare, gracieuseté d’Andreas Kisser (Sepultura).  Restant dans l’idée de faire participer la foule durant les concerts, Mark n’aura même pas à inciter les amateurs à chanter le refrain du titre Breakaway avec lui tellement ce dernier est invitant. Même si on peut avoir l’impression que le niveau d’agressivité diminue légèrement en fin d’album le travail de Will Carroll est tout simplement hallucinant sur la pièce The Electric Cell et il sera le point de focus de l’écoute pour plusieurs.

The Evil Divide est un album très énergique qui dégage beaucoup d’agressivité autant par sa musique que par la prestation vocale de Mark. Les amateurs de longue date vont aimer leur style direct mais ils vont aussi découvrir une nouvelle facette du groupe sur quelques titres. Contrairement aux deux albums précédents, Death Angel a canalisé ses idées davantage et le résultat est un album plus court mais très intense. Prendre note que la version limitée avec DVD contient une excellente reprise (et le mot est faible) du titre Wasteland du groupe The Mission

Note : 9.0/10 – Une musique thrash d’une grande qualité

Auteur: Albert Lamoureux

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009