Jeudi dernier, le 14 septembre, Dead Obies est passé au M Telus (R.I.P Métropolis) lors de sa tournée. Les rappeurs, ou bien devrais-je dire post-rappeurs, avaient une salle qui les attendait avec impatience pour entendre leur nouveau EP Air Max (2017) et leur  album Gesamtkunstwerk (2016) live.

C’était Mike Shabb qui assurait la première partie (pourquoi, non mais, pourquoi?).  Malcolm Blemir de son vrai nom n’était toutefois pas seul sur scène; il était accompagné de quatre autres acolytes. Ces derniers ne faisaient que sauter sur scène et clamaient dans le micro des «oh», des «hey» et des «yah» avec une grosse dose d’attitude. J’ai entendu dire à quelque part que Shabb était «l’avenir du rap québécois»… Franchement, si c’est le cas,  cet avenir n’est pas très rayonnant pour notre chère province. Les paroles sont loin d’être recherchées; le rap n’est pas synonyme de massacre de la langue. Faire rimer pop avec wassup (No Diggity) ou bien shit avec……….shit (Lizard). Pas très impressionnant. Et ce n’est pas en jurant à tour de bras que tu deviens plus cool, un peu comme les humoristes qui jurent à chaque deux phrases pour être «plus» drôle; être over vulgaire, c’est overrated.

Je dirais que la salle était divisée; les plus jeunes semblaient embarquer un peu plus mais même à la fin, ils avaient l’air d’avoir bien hâte de voir la tête d’affiche. Ce fut quand même un entracte assez animé; plusieurs caméras avaient été placées un peu partout et les gens s’en donnaient à cœur joie, surtout dans la toilette des hommes. On pouvait voir les singeries de tous, qui mettaient le paquet sachant être à la vue d’une salle au grand complet. Dix minutes avant l’entrée en scène de Dead Obies, on les a vus filmés en direct de la station Saint-Laurent. Euphorie totale. Puis, cinq minutes avant le début du show, la caméra les a suivi et on a pu les voir pas à pas jusqu’à leur entrée sur scène. Une entrée assez originale, je dois leur donner.

Dead O a commencé en force avec des titres comme Waiting, question de faire chanter et danser la foule. Les cinq artistes se laissaient la vedette chacun à leur tour même si Yes McCan a clairement usé de son 15 minutes de gloire (make it 30). Il y avait même une cable cam – il va clairement avoir des nouveaux vidéoclips bientôt. C’est sûr que Jo CRA faisait un effet démesuré à la crowd; les filles le trouvent cute et elles lui font comprendre. Brefffff, ils ont enchaîné avec Allo Allo et Game Over (les back vocals se sont lâchées lousse – ouioui vous avez des voix à tomber), des nouvelles tracks de leur EP Air Max. Après ça, ils ont fait plaisir à tous avec Explosif et Johnny, des chansons faisant parties des plus populaires et des plus aimées en ce moment. Après Aweille, on a eu le droit à un petit défilé de mode avec leur nouvelle collection. Franchement, c’était quoi ça? On est venu pour voir de la musique, pas pour des vêtements, right?

À partir de ce moment, on a eu le droit à quelques chansons de leur album Montréal Sud telles que Fais pas ton niaiseux. Ils ont fini le show tous ensemble sur la scène (Mike Shabb et Dead Obies). C’était un concert mouvementé et énergique mais sérieux, j’ai vu mieux côté musical.

Auteure: Laura Gauthier

Photographe: Louis Desautels

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009