darkt-1-7

Même si nous sommes un mercredi, les amateurs se déplacent en grands nombres aux Foufounes Électriques pour accueillir la formation Dark Tranquillity ainsi que les groupes Swallow The Sun, Enforcer et Starkill.

C’est devant une salle assez remplie que nous entendons la musique de Van Halen qui agit comme introduction lorsque Starkill arrive sur scène. Étant le premier groupe de la soirée, les musiciens iront droit au but en centrant leur prestation énergique sur leur nouvel album qui a pour titre Shadow Sleep. Parker Jameson chantera donc les cinq premières pièces de l’album et il va charmer la foule petit à petit avec ces mélodies de guitares entrainantes. Le bassiste Shaun Andruchuk dégage quant à lui beaucoup d’énergie sur scène et son dynamisme est grandement apprécié par les amateurs. Encore une fois, Starkill démontre qu’ils sont un excellent choix pour ouvrir une soirée.

Même si le groupe Enforcer agissait comme tête d’affiche lors de leur dernier passage à Montréal, cette fois les Suédois ont beaucoup moins de temps pour séduire les amateurs. Même si ces derniers sont plus nombreux que pour le groupe précédent, ils se font plus discrets jusqu’à ce que le groupe joue le titre From Beyond. La foule chantera le refrain de cette dernière avec Olof sans qu’il ait besoin de demander la participation des amateurs. C’est à partir de ce moment que l’intensité de la foule grimpera d’un cran. Les musiciens sont extrêmement dynamiques sur scène et Olof interagit constamment avec la foule et ses solos de guitare sont d’une très grande précision. Même s’ils avaient peu de temps pour se faire justice, le groupe a prouvé que leur musique old school est toujours aussi contagieuse. Même si c’est seulement la seconde fois que les amateurs ont la chance de voir le groupe, on remarque que ces derniers occupent une place très particulière dans le cœur des Montréalais.

Après deux prestations débordant d’énergie, c’est maintenant le temps de laisser place à la musique lente et lourde de la formation finlandaise Swallow The Sun. De nombreux amateurs attendaient avec impatience le retour du groupe depuis leur dernier passage dans la métropole en 2010. Ces derniers ont donc démontré leur appréciation en hochant de la tête au rythme de la musique tout au long de leur prestation. L’ambiance sombre allait parfaitement avec la musique doom que préconise le groupe. Il est cependant dommage de voir les musiciens aussi concentrés à jouer leur musique et si peu dynamiques sur scène. Cela n’a pas empêché les amateurs de se nourrir de l’intensité et la puissance de leur musique.

Bien que Dark Tranquillity soit venu à maintes reprises dans la métropole lors des dernières années, tout le monde attend leur venue sur scène. C’est donc sous la musique de Black Sabbath (War Pigs) que les musiciens sont acclamés par les amateurs. Comme ce fut le cas lors de leur dernier passage, le groupe utilise encore beaucoup de projections d’images et de paroles tout au long de leur spectacle. Même si leur nouvel album (Atoma) est disponible depuis quelques jours seulement, la formation ouvre leur spectacle avec un titre provenant de ce dernier, soit Force Of Hand. À la grande surprise de Mikael, la foule chante haut et fort les paroles avec lui. Plusieurs remarquent que le guitariste Niklas Sundin est absent, celui-ci est resté en Suède avec sa femme et leur nouveau-né. On retrouve donc Erik Jacobson et Sebastian Myrèn, les ex-guitaristes de la formation Deals Death comme remplaçant. Même si ces derniers ne sont pas des membres permanents, leur prestation est très dynamique et ils complètent parfaitement les autres musiciens sur scène. Bien entendu, le groupe a pigé principalement dans leur tout nouvel album, mais ils ont aussi joué plusieurs titres de l’album Damage Done et Fiction. Mikael est toujours aussi dynamique sur scène et ne se gêne pas pour s’agenouiller régulièrement devant les amateurs afin d’interagir plus personnellement avec ces derniers pendant quelques instants. La foule a démontré beaucoup d’énergie tout au long du spectacle, mais elle a été particulièrement agitée lors des titres The Treason Wall, Forward Momentum, White Noise/Black Silence, Final Resistance et Misery’s Crown. Même s’ils sont des habitués de la métropole, Dark Tranquillity a conquis la foule montréalaise encore une fois avec une excellente prestation.

Pour un mercredi, les amateurs de métal ont pris d’assaut les Foufounes Électriques dès l’ouverture des portes et ne pouvaient demander mieux que quatre excellents groupes pour passer une excellente soirée. 

Auteur: Albert Lamoureux

Photographe: Romy Del Signore

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009