MI0004045001Voulant toujours se démarquer des autres, les titres des albums de Rob Zombie s’allongent sans cesse. C’est donc sans surprise qu’il faut prendre une bonne respiration pour dire The Electric Warlock Acid Witch Satanic Orgy Celebration Dispenser. Même si ses activités cinématographiques sont de plus en plus nombreuses, Rob prend le temps nécessaire pour écrire son meilleur album, selon ses dires bien entendu.

L’intensité de la musique est palpable dès l’introduction industrielle qui met la table pour le rythme militaire de la pièce Satanic Cyanide! The Killer Rocks On! Malgré sa lenteur, la lourde mélodie est un excellent véhicule pour diffuser la prestation vocale psychédélique de Rob. Les amateurs de longue date remarqueront que ce dernier reprend la mélodie vocale du succès Living Dead Girl sur la pièce The Life And Time Of A Teenage Rock God. Malgré cela, il réussit tout de même à faire de cette nouvelle composition un classique qui fera le plaisir des amateurs lors des concerts. Le rythme s’accentue sur l’entrainante Well, Everybody’s Fucking In A UFO. Comme la musique est centrée sur la basse de Piggy D, Rob a beaucoup de place pour exprimer sa créativité. Les compositions The Hideous Exhibitions Of A Dedicated Gore Whore et Medication For The Melancholy sont quant à elles axées sur des mélodies entrainantes générées par Johnny 5 à la guitare et Zeuss aux claviers. Get Your Boots On ! That’s The End Of Rock And Roll est une autre composition qui aura beaucoup de succès lors des concerts avec son refrain rassembleur. Même si le style atmosphérique de Rob est présent tout au long de l’album, il est mis davantage en évidence sur cette musique diversifiée centrée sur les claviers.

On remarque dès la première écoute que les dires de Rob ne sont pas de la poudre aux yeux. La musique que l’on retrouve sur The Electric Warlock Acid Witch Satanic Orgy Celebration Dispenser est en effet la meilleure qu’il a écrite depuis longtemps. Le style industriel est lourd, entrainant et s’agence parfaitement avec ses paroles simplistes et satiriques. Contrairement à la longueur du nom des pièces et de l’album, ce concentré musical (à peine 30 minutes).est exactement ce que les amateurs espéraient.

Note : 8.7/10 – Une musique théâtrale intense

Auteur: Albert Lamoureux

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009