Dans les dernières années le marché de l’offre et de la demande s’est de beaucoup diversifié. En fait, autant dans la bière artisanale que dans le Metal de genre, dès qu’un courant prend de la popularité on voit des clones et des imitateurs pousser comme du champignon venant de partout dans le monde. Pour ce qui est du Sludge, c’est comme une IPA, si ce n’est pas bien maîtrisé on peut saturer son palais et perdre toute sensibilité au profit de trop d’amertume. Ainsi, le Sludge est un sous-genre du Metal qui est maitrisé et exécuté de manière authentique que par certains groupes qui en ont saisi autant l’amertume que les sensibilités.

Le duo de la Caroline du Sud, Coffin Torture formé de Thorfinn (voix, guitares, basse) et de Blind Samson (batterie, claviers, samples) nous offre, avec Dismal Planet, leur premier album. Au long de ces sept pièces on a droit à du Sludge à la High On Fire et à du Doom Metal à la Electric Wizard. Cette offrande en est une de musique plus lente et très pesante.

La pièce Gustave est en ligne directe avec High On Fire et on pourrait aussi mentionner au passage comment Dismal Planet transpire de l’influence de Sleep, groupe mythique du Sludge s’il en est un, aussi de Matt Pike (High On Fire, Asbestosdeath). Juste à l’écoute de D.H.F. on sent le Doom lourd et lent comme on l’aime bien. La combinaison avec un dosage adéquat de pédale double rend cette pièce de manière Metal et on imagine être dans un nuage de boucane très opaque avec toute cette réverbération.

Coffin Torture me rapellent Ufomammut qui ont sorti 8 l’an dernier, un excellent album de Sludge/Doom qui est passé presque sous silence, et qui, à mon humble avis, aurait dû recevoir pas mal plus d’éloges. Les gars de CT incarnent les éléments les plus intéressants de ces genres et ont su se garder du matériel sans saturer leur album. Avec seulement sept chansons on ne tombe pas dans la surdose de fuzz et de basses. En fait, il m’est arrivé à plusieurs reprises de finaliser l’écoute complète de l’album et de le réécouter aussitôt.

Bref, ce joyau possédant une pochette d’album rappelant celui de Mastodon; Once More Around The Sun, devrait figurer dans votre liste d’écoute très prochainement car j’ose espérer que Coffin Torture sera dans le paysage Doom Metal pour un bon moment. Puis, pour en finir avec la métaphore sur le houblon, nous sommes en présence de maîtres brasseurs dans leur sous-genre.

Note: 8 / 10
Format critiqué: mp3
Étiquette: Sludgelord Records
Sites Web: Facebook | Bandcamp
Date de parution: 16 février 2018

Auteur : Michaël Parent

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009