DSC_3349

25 avril 2015 – Samedi soir, c’était avec enthousiasme que je me dirigeais vers le Métropolis. Buddy Guy est en ville pour nous offrir du bon vieux Blues. Et permettez-moi de vous dire que j’ai pas été déçu.

Mais avant même que Buddy Guy monte sur la scène, Quinn Sullivan nous a offert un spectacle aussi surprenant qu’unique. Le protégé de Buddy Guy est incroyablement bon à la guitare; en fait j’ai jamais vu personne jouer aussi vite que ce jeune de 16 ans. Oui, j’ai bien dis 16 ans. Et il joue depuis l’âge de 3. Comme il le mentionnera plus tard dans son spectacle, il a eu la chance de rencontrer M. Buddy Guy il y a environ 8-9 ans quand il est arrivé par hasard à partager la scène avec lui. Et je n’ai aucun mal a comprendre pourquoi Buddy s’est immédiatement pris d’affection pour lui; il est formidable, précis et tout un showman. Au cours de son set il a joué des chansons de son nouvel album dont “Cyclone”, “My Sweet Guitar” et “Buddy’s Blues”. Mon moment préféré restera sa performance de “Mr Gloom” de son premier disque. Ce garçon est talentueux et vous n’avez pas fini d’entendre parler de lui !

Il était enfin temps pour la légende, du haut de ses 78 ans, né Louisiane, de monter sur la scène. Immédiatement la foule s’enflamme des que M. Buddy Guy joue sa première note. Et ma mâchoire en est tombé. Wow. C’est fou a quel point il peu être bon ! Je peux sans aucune hésitation dire que Buddy doit être un modèle pour tous les musiciens ! Pas étonnant que des grands noms comme Eric Clapton ou encore Jimmy Hendrix ont affirmé avoir été influencés par ce monsieur. Le tout avec une énergie sans bornes qu’il partage sans compter avec la foule. Allant jusqu’à descendre rejoindre son public dans la salle, jouant de sa guitare et chantant tout en ce déplaçant sur le parterre du Metropolis. Tout simplement sensationnel.

Le show a continué pendant près de 2 heures non-stop. Et Buddy Guy va jusqu’à ajouter sans arrêt de la comédie dans cette performance déjà épique. Toute la soirée s’est ainsi déroulée comme une leçon d’histoire musical avec beaucoup de reprises en passant de John Lee Hooker, a Marvin Gay et a Cream. Un exercice au cours du quel Buddy Guy reste identique a lui même, humble et avec le don du blues. Et le clou du spectacle n’est pas encore arrivé. Buddy ira jusqu’à inviter Quinn Sullivan a partager la scène pour plusieurs chansons et terminer la nuit sur Meet Me in Chicago

Ce soir Buddy Guy nous a montré une fois de plus pourquoi il est membre du Rock and Roll Hall of Fame. Tout un spectacle. Une soirée parfaite!

Auteur: Eric Brisson

Photographe: Paul Blondé

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009