DSC_9432

13 février 2015 – Pour souligner le 10ème anniversaire de l’album Terror State (même s’il en a techniquement au moins 11!..), le groupe de punk rock militantisme Anti-Flag s’est offert une tournée Canadienne en interprétant l’intégral de cet album qui leur vaut le plus de succès. On se ramasse donc le vendredi soir, à ce qui semblait être -1000o dans un lineup interminable en avant de l’institution du derrière branché (communément appelé les foufs) en attente pour ledit spectacle, sold-out depuis au moins une semaine.

Est-ce que c’est l’organisation qui avait de la misère, ou bien juste les spectateurs qui étaient en retard? En tous les cas, au début du spectacle, il y avait plus de monde en file dehors à manquer le spectacle que de spectateurs pour le premier groupe; Worlds Scariest Police Chases. Du classique punk rock avec un groupe de six musiciens dont deux chanteurs ont joués leurs compositions assez standards, pour réchauffer la petite audience qui n’était pas des plus réceptifs aux chansons.

Suit alors The Dying Arts qui entre en scène avec une musique plus lourde, avec un son grunge et de longues compositions, nous rappelant un peu du Tool, ou du Soudgarden. Le quatuor a offert une présence plus vive et des compositions assez variées, avec du noise et des longs rythmes bien louds et efficaces, pour dérouler des titres plus rythmés et dansants à la Franz Ferdinand. Un groupe assez intéressant qui s’est même mérité une place dans mon ipod!

Entre en scène alors le groupe que les fans ont accueilli comme des dieux; Anti-Flag! Nous étions alors très intimes dans la trop petite salle de spectacle pour un groupe de cette popularité, mais l’ambiance y était, Ha ça oui! L’avantage avec les spectacles anniversaires, c’est qu’on sait exactement ce qu’ils vont jouer! Alors on s’y attendait; Terror state d’un bout à l’autre, toujours avec leur présence de scène légendaire, Feat la meilleure face du batteur (photo quelqu’un?!). Débutant avec la pièce Turncoat (TURNCOAT, KILLER, LIAR, THIEF!, rien de plus jouissif pour débuter un show punk!), en passant par Wake up et Death Of A Nation, on chante avec le groupe les succès des chanteurs militants. On rencontre malheureusement quelques problèmes techniques; le son n’est pas le meilleur, des feedbacks fréquents font leurs apparitions, et le porte-voix fait défaut, au grand désarroi du bassiste-chanteur Chris Barker. On s’en sort tout de même avec une solide performance d’un excellent album pour le plaisir de l’audience. Trop vite, le CD fini en même temps que le spectacle principal, mais bien rapidement, les musiciens reviennent en scène pour offrir un « rappel » avec leurs autres succès des autres disques; F*ck The Police Brutality, This Is The End et même Die For Your Government. L’ambiance est à son comble avec du body-surfing à n’en plus finir et la dernière pièce qui finit avec une classique prestation de batterie dans le public (comme au Rockfest 2014! <3!).

La soirée se termine sans embûches malgré l’ivresse du public et de la tension punk dans les airs. Personnellement, j’avais beaucoup d’attentes pour ce spectacle, étant un de mes album punk préféré et compte tenu de la meilleure performance (à mon avis, le vôtre?) du Rockfest 2014, mais Anti-Flag a su rester à la hauteur. Vous avez manqué Anti-Flag aux Foufounes électriques la semaine passée?! Pas grave, ils de retour à Montréal pour accompagner Pennywise au Métropolis le 22 mars prochain. Garochez-vous!

Auteur : Francis M.Desmarais

Photographe : Paul Blondé

Pour en savoir plus : Anti-Flag, The Dying Arts, Worlds Scariest Police Chases

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009