La formation new-yorkaise Anthrax entame sa tournée nord-américaine à Montréal en compagnie des groupes Killswitch Engage et Havok. Malgré le froid intense de l’hiver montréalais, les amateurs se déplacent en grand nombre au MTelus pour assister à ce qui devrait être une excellente soirée musicale.

Comme par le passé, on retrouve une foule appréciable lorsque la formation Havok arrive sur scène avec la pièce Unnatural Selection. Avec seulement 35 minutes pour réchauffer les amateurs, le groupe ne s’éternise pas sur les titres de leur dernier album même si la pièce Hang ‘Em High génère un premier moshpit. Le groupe enchaine les titres les uns après les autres et trouve un bon rythme de croisière. Les amateurs seront les plus démonstratifs en fin de prestation lors des titres From The Cradle To The Grave, D.O.A. et Intention To Deceive.

La foule attend maintenant avec impatience la venue d’Anthrax, mais ils ont l’occasion de chanter les paroles de la pièce The Number Of The Beast qui semble agir d’introduction au groupe. À la surprise générale, nous avons droit à un autre titre préenregistré (I Can’t Turn You Loose) avant que finalement les musiciens jouent Among The Living. Même si le groupe en est à leur première prestation sur cette tournée, Scott Ian et Frank Bello sont très bien coordonnés tandis que Joey Belladonna est égal à lui-même et anime le spectacle comme lui seul peut le faire. Il chantera même quelques paroles du titre Closer To The Heart de Rush pour stimuler la foule davantage. Malgré l’âge et les nombreuses tournées, la voix de Joey est toujours excellente et il semble toujours atteint de cet enthousiasme lorsqu’il monte sur scène, de plus, il ne semble pas avoir vieilli depuis de nombreuses années. Même si cette année marque le 30e anniversaire de l’album State Of Euphoria, la sélection du groupe s’arrête encore une fois à l’éternelle Antisocial. Les amateurs auraient certainement aimé quelques pièces supplémentaires de cet album au lieu d’écouter deux titres préenregistrés en guise d’introduction. Ils seront cependant comblés avec les classiques tels Caught In A Mosh, Madhouse et Got The Time. Les seules compositions provenant du dernier album sont Breathing Lightning et Blood Eagle Wings mais le groupe offre cependant deux raretés aux amateurs, soit Medusa et March Of The S.O.D.. Comme tout bon début de tournée, le groupe se trompe royalement lors de la dernière pièce de la soirée (Indians), ce qui permet à Scott de s’adresser à la foule pour expliquer la situation. Même si la prestation du groupe fût courte, elle a été intense et a généré de nombreux moshpits.

C’est maintenant au tour de la formation Killswitch Engage, qui agit comme tête d’affiche avec Anthrax (d’où le nom de la tournée Killthrax) d’arriver sur scène sous la musique de For Those About To Rock (We Salute You). Même si plusieurs pensaient qu’il serait difficile de suivre la formation new-yorkaise, KSE démontre rapidement qu’ils n’ont aucun complexe. Les musiciens sont dynamiques sur scène et Jesse Leach s’amuse constamment avec la foule. Leur sélection de titres est centrée principalement sur les albums Incarnate, Disarm The Descent et The End Of Heartache. Malgré les excellentes chansons comme Hate By Design, My Last Serenade, My Curse et In Due Time, il semble que les amateurs soient maintenant plus passifs, est-ce la fatigue qui se fait sentir ou est-ce tout simplement que les amateurs avaient une préférence entre les deux groupes ? Peu importe, la formation a terminé la soirée avec leur excellente reprise de Holy Diver de Dio en compagnie de Joey Belladonna, au grand plaisir de la foule.

Même si pour plusieurs, l’ancienneté d’Anthrax devrait leur donner le droit d’être la réelle tête d’affiche de cette tournée, la prestation de Killswitch Engage était irréprochable et ils méritaient pleinement de clore la première date de cette tournée!

Auteur: Albert Lamoureux

Photographe: Thomas Courtois

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009