Les fans de métal montréalais ont eu droit à de la visite rare vendredi! C’est après presque 10 ans que le groupe finlandais Amorphis a décidé de revenir aux Foufounes Électriques pour nous présenter leur dernier album Under The Red Cloud. Pour l’occasion, ils étaient accompagnés de Swallow The Sun et de deux groupes locaux, Hollow et Hands Of Despair.


Hands Of Despair : Hargne et mélancolie

Je ne vous le cacherai pas, Hands Of Despair est le groupe local que j’ai le plus souvent couvert depuis que je suis chroniqueur, mais malgré tout, ils réussissent toujours à me surprendre. C’est sur les premières notes de The Departure qu’ils ont ouvert le bal, et ce, devant une salle assez remplie, ce qui est assez rare pour un groupe de première partie. Leur set était surtout constitué de chansons de leur dernier album Bereft et le groupe en a profité pour promouvoir leur tout nouvel extrait Étoc dont le vidéoclip a été lancé tout récemment. Malgré l’espace restreint sur scène, les membres étaient énergiques et le tout sonnait à merveille. Le groupe a également profiter de l’opportunité de ce spectacle pour filmer un autre vidéoclip pour leur pièce Remnants et avec la réaction de la foule face à leur performance, ce clip devrait être béton! C’est après un court set de 35 minutes qu’ils ont laissé la place à Hollow.

Setlist : The Departure, Remnants, Veil, Étoc


Hollow : Une grimness solide!

Hollow est un autre groupe assez connu de la scène métal montréalaise. Avec son black metal mélodique et symphonique qui vous défonce la face, ils ont tout pour ajouter une jolie vibe agressive à cette soirée. Malheureusement pour eux, en plus de l’absence de leur bassiste due à des problèmes de dernière minute, la guitare a été inaudible pendant la presque totalité de la première chanson. Le tout s’est par la suite rétabli mais je dois avouer que l’absence de basse enlevait beaucoup à leur prestation. Qu’à cela ne tienne, les musiciens ont tout de même offert une solide performance. David Gagné est toujours très solide à la guitare, Blake Lemieux est une vraie machine et Jeff Mott, qui est également le chanteur de Hands Of Despair, avait l’air en plein contrôle de ses moyens malgré ce marathon vocal. Les gens présents ont eu la chance d’entendre deux nouvelles chansons du groupe soient Wolves See The Future, Ravens, The Past ainsi que Gone, qu’ils jouaient pour la première fois. Hollow ont su réchauffer la foule avec la vitesse de ses compositions, mais les choses allaient changer du tout au tout!

Hollow seront de nouveau en spectacle le 6 mai au Piranha Bar avec les groupes Morgue, Göorgée et Arkos. Cliquez ici pour plus d’informations.

Setlist : Sunriser, Snow, Wolves See The Future, Ravens, The Past, Gone, Mordrake : Death


Swallow The Sun : La version musicale de la dépression

J’ai toujours été un grand fan du groupe finlandais Swallow The Sun. Leur musique ultra lourde et mélancolique a de quoi plaire à tous les fans de doom metal européen. C’est donc après seulement un an depuis leur dernier passage à Montréal qu’ils sont déjà de retour pour continuer la promotion de leur album triple Songs From The North. La première chose qui m’a frappé et enragé est que, dès la première chanson, le vocal de Mikko Kotamäki était complètement inaudible…et ça ne s’est jamais réglé! On le voyait chanter avec émotions mais on n’entendait absolument rien. Pour un groupe qui a bravé une méga tempête et qui arrive sur une scène avec un si mauvais son, je trouve ça inacceptable! J’ai tout de même essayer tant bien que mal d’apprécier leur prestation, car au moins le son des instruments était tout à fait clair et audible. On note encore une fois l’absence du guitariste et fondateur Juha Ravio, dont la conjointe Aleah Stanbridge, chanteuse du groupe Trees Of Eternity, est décédée en avril 2016 et on ne sait toujours pas quand il sera de retour. Le groupe a pigé dans la plupart de leurs albums pour nous concocter une setlist des plus variées. Mais malgré tout, on sentait une certaine fatigue chez les musiciens, peut-être due aux nombreuses heures transport dans la neige. Leur prestation a été correcte mais avec des problèmes techniques aussi intenses, c’était difficile d’apprécier leur musique à sa juste valeur.

Setlist : Rooms And Shadows, These Woods Breathe Evil, Falling World, Heartstrings Shattering, Psychopath’s Lair, Swallow (Horror, Pt. 1)


Amorphis : Le metal finlandais à son meilleur

La dernière fois qu’Amorphis avait visité la métropole, c’était en 2008 avec Samael et Virgin Black pour la promotion de Silent Waters. C’est donc après presque 10 ans et avec quatres albums en plus que le groupe est de retour au plus grand plaisir de ses fans. Si le spectacle n’était pas à guichet fermé, je crois que ce n’était pas très loin de l’être! Les musiciens sont arrivés sur la scène avec les premières notes de Under The Red Cloud et c’est là que le parterre a commencé à s’activer. Le chanteur Tomi Joutsen était en voix et on peut dire que son micro avait une apparence particulière (fusil futuriste, longues-vues ou radar de police, c’est au choix!). Le son, contrairement à celui de Swallow The Sun, était excellent et j’en étais grandement soulagé. Avec une discographie aussi bien garnie que celle d’Amorphis, il est difficile de plaire à tout le monde et les fans des vieux albums ont probablement été un peu déçu du choix des chansons avec seulement quelques chansons de Tales From The Thousand Lakes et Elegy. Le véritable clou de la soirée pour moi a été l’interprétation de la chanson Death Of A King, une pièce à la rythmique hypnotisante. En guise de dernière offrande, nous avons eu droit à leur classique Black Winter Day où les fans ont donné ce qu’il leur restait d’énergie. C’est vers 11:20 que le groupe a tiré sa révérence devant une foule qui en aurait voulu plus!

Setlist : Under The Red Cloud, Sacrifice, Sampo, Silver Bride, Hopeless Days, Skyforger, Bad Blood, The Smoke, Into Hiding, On Rich And Poor, My Kantele, House Of Sleep, Death Of A King, Black Winter Day


Auteur: Maxime Pagé

Photographe: Thomas Courtois

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009