ETLe groupe Eagle Tears présente son premier album, à saveur rock un peu psychédélique, un peu lourde mais très efficace. Avec un son rough juste ce qu’il faut, une attaque à trois guitares parfaitement maîtrisée et un mastering très bien fait, on retrouve avec Eagle Tears le meilleur du son des années 70.

Les chansons sont immédiatement accrocheuses, avec des riffs et des chœurs qui restent pris dans la tête. Les parties vocales assurées par les guitaristes George et Hal se complètent parfaitement, et les solos de guitare joués sur deux octaves différents en même temps séduisent et désorientent. Des morceaux rapides comme Slice of Nice aux plus calmes comme Drug Rug, le groupe démontre une belle synergie et un talent inné pour plonger l’auditeur dans leur univers. Ils disent eux même ne pas réinventer la roue, mais font un excellent travail pour continuer à la faire tourner. À écouter un verre de whisky à la main, ou au volant d’une grosse cylindrée – mais pas les deux en meme temps!

Note: 9/10 : roadtrip anyone?

Auteur: Phil Mandeville

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009