SP044_1024x1024Cinq années après leur dernier album, l’emblématique groupe de métal noir Forteresse nous dévoile son nouvel opus « Thèmes pour la rébellion ». La date de sortie est prévue le 24 juin 2016, jour de la fête nationale du Québec, ce qui n’est sûrement pas un hasard. Soyez prêts à dégainer votre mousquet et arborer la ceinture fléchée car cet album vous plongera en pleine Rébellion des Patriotes !

Fondé en 2006 par Athros (chant, claviers) et Moribond (guitare, basse), le line-up est complété par le batteur Fiel en 2009 puis par Matrak (Chasse-Galerie, Cantique Lépreux) à la basse sur ce nouvel album. Pour leur 10 ans d’existence, le groupe a choisi la finesse en faisant mixer l’album par les studios Necromorbus. Ces derniers sont à l’origine de la production d’albums de Watain, Destroyer 666 ou encore Ondskapt. La qualité du son est  ainsi au rendez-vous, on ne notera aucun bruit de fond ni d’instrument qui surplombe le reste du groupe.

On retrouve ici toute l’agressivité et l’essence même du premier album Metal Noir Québécois. On notera quand même l’absence de rigodon qui s’oublie vite étant donné la consistance de chaque morceau. Forteresse nous délivre un mélange de métal noir épique et atmosphérique vraiment appréciable. Athros vocifère les textes patriotiques avec une énergie remarquable. Moribond apporte toute la mélodie aux morceaux tandis que Matrak et Fiel martèlent le fond et donnent le relief.  L’ouverture se fait sur Aube de 1837, une simple introduction où l’on peut entendre le bruit de canon et fusils. C’est alors que l’on atterrit dans une guerre sanglante avec le titre Spectre de la Rébellion. La musique est plus rapide que les précédentes œuvres du groupe ce qui fait d’autant plus ressortir son côté épique. L’apogée de la bataille est atteinte avec les morceaux Par la Bouche de Mes Canons et Le Sang des Héro. Le premier se termine sur un chœur « épico- atmosphérique » donnant ainsi l’impression d’un dernier assaut sur les troupes britanniques. Le second s’ouvre sur un extrait de documentaire évoquant l’incendie de Saint-Eustache et Saint-Benoît. La charge est lancée directement après la phrase « la terreur qui va se répandre », ce qui a le mérite d’être efficace. Le refrain « Le Sang des Héros » est tellement imprégné d’une puissance guerrière qu’il rentre en tête pour la toute la journée. En revanche, mon coup de cœur ira au titre Vespérales. Ce véritable chef d’œuvre de 7 minutes alterne phases agressives par leurs rapidité et un passage plus lent et mené par des chœurs. Il semble même que la guitare ressort plus que le chant sur ce morceau. La track list se termine sur l’étonnante pièce Le Dernier Voyage, un moment purement atmosphérique et instrumental, sans violence, qui exprime la fin des combats et le repos des nombreux patriotes tombés à la guerre.

Thèmes pour la Rébellion peut prétendre au titre de pièce maîtresse du groupe Forteresse. L’hommage aux Patriotes de 1837 est bien rendu à travers un album aux rythmes épiques, au son propre et travaillé, s’inscrivant comme digne successeur dans la discographie du groupe.Une note positive également pour la pochette représentant l’huile sur toile « Incendie du faubourg Saint-Jean » (1848) par l’artiste Joseph Legaré. En conclusion, il sera difficile de rester insensible face à la perfection atteinte par cette nouvelle perle du métal noir québécois.

Auteur: Kevin Rollet

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009